mardi 17 mars 2009

Jean-Louis FOURNIER "Où on va, papa ?"

Certains m’avertissent que j’utilise, trop à leur goût, la dérision comme si c’était un danger ou pire comme si c’était formellement interdit. Ah mince, y aurait-t-il eu un nouveau décret ou une loi de votée instituant l’humour comme acte répréhensible ?

D’autres poussent plus loin le bouchon en me disant que mon ton frôle une ironie désinvolte et insolente… Alors, là, je rigole, je m’esclaffe, et il y a de quoi. Que ces gens prennent le temps de lire Jean-Louis Fournier et en particulier « Où on va, Papa ? ». A mon avis, ils ne liront que 2 ou 3 pages, refermeront violemment le livre et iront crier, s’indigner que c’est honteux, immoral, scandaleux.

Allons bon, pourquoi devrait-on toujours employer un ton grave, mélodramatique pour parler justement de sujets sensibles, délicats ? Faut-il faire dans le larmoyant, le misérabilisme ? Non, je ne crois pas, pour preuve…

Moi, visage pâle, très pâle, pourtant je ne suis pas enfermée dans un bureau ou dans une usine, je ne travaille pas, j’ai un jardin et j’ai tout mon temps …. De plus, qui peut se vanter d’avoir des journées sans contraintes horaires, de se lever n’importe à quelle l’heure et de jouir d’une une totale liberté ? Moi, et encore moi … On pourrait m’envier. Je vais faire des jaloux.

« Moins on en fait et plus on est fatigué »… je dois vraiment pas en faire lourd !

Certains jours, je tangue, je chaloupe … Bizarrement, le sol semble s’éloigner dès je que je veux y poser un pied. Pourtant je ne bois pas d’alcool….Qu’est ce qui est à consommer avec modération l’eau ou le thé?


Caféine, vitamine C, magnésium, guronsan… j’ai encore dormi comme un bébé cette après-midi bercée par le ronron des tondeuses. Où est l’effet coup de fouet ? Cherchez l’erreur …

Déjà entendu « tu es en vacances toute l’année ». Il y a un problème, je n’ai pas toujours pas reçu mes billets de voyage depuis 5 ans.

Dans la rue, on m’a balancé au visage que j'étais une fausse handicapée c’est bizarre, j’ai cherché au recto de ma carte d’invalidité, je n’ai pas trouvé de mention vrai ou faux…

Question stupide ? Où se trouve la frontière entre l'ironie , le cynisme et l'auto-dérision...

2 commentaires:

Sophia60 a dit…

Ma chère Clara
Si tu avais pu être avec moi aujourd'hui,tu aurais pu parler avec mon assistante sociale de la CRAM de la fibromyalgie et tu aurais pu t'ouvrir à elle sans soucis !
J'ai l'impression que dans mon département, on connait cette maladie et on la prend au sérieux ... dingue !!!
Et elle m'a parlé de ceux qui, justement, n'y croient pas, qui sont prèts à dénoncer la personne "invalide" qui à leurs yeux ne l'est pas du tout ... et oui, elle m'a même parlé de ça...
Alors, j'ai parlé de toi et elle était navrée de ce manque d'incompréhension .. Si tu avais été là....
Alors pour ceux qui jugent sans savoir ... pas la peine d'envoyer des messages à Clara pour critiquer ... tenez , il y en a d'autres maladies critiquables .. la VRAIE flémingite aigue de certains..
Je t'embrasse ma Clara
Sophia

CLARA C. a dit…

Mes écrit seraient impertinents...n'en déplaise à certains.
La connerie humaine dans toute sa splendeur... on pourrait en dire, et pas qu'un peu!

J'ai fait le choix délibéré d'employer un ton léger, et alors?

Pourquoi il faudrait que je pleure, que je gémisse , que je m'appitoie sur moi-même ? Ben non...Que mes écrits ne soient que noirceur et tristesse "O pauvre de moi qui subis les douleurs... blabla" et que le lecteur ému, touché, sorte son mouchoir de sa poche pour la petite larme qui est en train de naître au coin de l'oeil.

Ce n'est pas ce je désire, non, c'est tout le contraire : faire sourire même jaune ou en grinçant des dents,apporter un peu de gaieté et amener à changer le regard d'autrui.

Clara qui aime faire chanter les mots à sa sauce...

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...