jeudi 14 novembre 2013

Richard Yates - Un destin d'exception


Éditeur : Robert Laffont - Traduit de l'anglais (Etats-Unis) par Aline Azoulay-Pacvon - Date de parution : Octobre 2013 - 321 pages et un très bon roman!

Robert Prentice est élevé par une mère persuadée d’être une sculptrice de talent qui un jour sera reconnue. Son enfance et son adolescence sont marquées par des déménagements à travers les Etats-Unis, une scolarité interrompue car sa mère Alice n’a jamais voulu renoncer à son grand rêve. Ses parents ont divorcé et son père à maintes fois prévenu son ex-femme qu’elle vivait au-dessus de ses moyens et qu’elle refusait de voir la réalité en face. Alice vit aux crochets d’amis, s’entiche d’hommes peu scrupuleux.

Enfant couvé car Alice est une mère aimante, Robert en grandissant se forge sa propre opinion. Sa mère si sûre d'être douée ne veut pas se remettre en cause et ses grands projets prennent toujours l’eau. Lui qui a toujours été endossé le rôle d'un soutien indéfectible pour sa mère cherche la liberté et surtout à prouver qu’il est quelqu’un d’exceptionnel. Nous sommes en 1944 et la guerre lui ouvre une échappatoire pour ses dix-huit ans. Sur les champs de bataille en Europe, il veut se démarquer et être un bon soldat admiré par ses camarades et ses supérieurs. Mais la réalité est loin de ce qu’il imaginait et il enchaîne les erreurs.

La relation mère-fils est au cœur de ce livre. Une relation qui nourrit les illusions d’Alice et asphyxie Robert. Mère et fils cherchent la reconnaissance malgré leurs échecs et leurs failles. Même si elle préfère ne pas voir les problèmes, Alice est touchante par son éternel optimisme. Robert a été toujours été celui qui approuvait silencieusement les choix d’Alice mais il devra faire un choix pour vivre enfin sa vie.
L’ambivalence des sentiments de Robert envers sa mère est remarquablement décrite tout comme le reste ! Un très bon roman desservi par une écriture comme je les aime !

La vérité pleine et entière était plus complexe. Parce qu'il était venu à New-York de son propre chef, mû par une impatience sincère, même. Il était venu chercher refuge au creux de ce nid douillet de "mensonges", d'optimisme infondé, d'éternelle espérance qu'un destin d'exception les attendait, de certitude inébranlable que la brave Alice Prentice et son Bobby étaient uniques, importants, immortels.

Le billet de Titine

20 commentaires:

sylire a dit…

Jamais lu Richard Yates (mais j'ai un de ses livres dans ma PAL, donc ça viendra).

Clara a dit…

@ Sylire : la fenêtre panoramique peut-être ?

Aifelle a dit…

Je n'ai pas aimé du tout le film qui a été tiré de "la fenêtre panoramique". Du coup, je n'ai pas très envie de lire l'auteur.

Clara a dit…

@ Aifelle : je n'ai pas vu le film...

monpetitchapitre a dit…

J'aime bien cet auteur, j'avais lu "Easter parade" qui m'avait beaucoup plu. Même si ce sont des ambiences et des histoires souvent pessimistes. Je note celui-ci.

In Cold Blog a dit…

La fenêtre panoramique est dans ma PAL mais comme j'ai vu entretemps Noces rebelles, je ne suis plus trop pressé de le lire. En revanche, j'ai encore plusieurs titres de Yates sur ma Wishlist car c'est un auteur qui me tente énormément.

Dominique a dit…

je l'avais lu cet auteur après Noces Rebelles
il est assez noir en ce qui concerne les relations familiales pas certaine de le lire pour le moment car ma PAL explose

Titine a dit…

Ton billet me fait vraiment plaisir, je suis une grande admiratrice de Richard Yates. J'ai lu tous les livres publiés en français et j'ai beaucoup aimé celui-ci. Le personnage d'Alice est aussi agaçant qu'il est touchant. Elle gâche totalement l'enfance de son fils mais son optimisme forcené la rend sympathique.

Cynthia a dit…

J'ai noté il y a peu de temps "Un été à Cold Spring" de cet auteur mais je pense que je vais ajouter celui-ci à ma liste.
De Yates je n'ai lu que "Easter Parade" dont j'avais trouvé le sujet déprimant (mais roman bien écrit).

Papillon a dit…

J'aime beaucoup cet auteur mais il ne faut pas le lire les soirs de déprime ! Je vais voir si je le trouve à la biblio.

Nadael a dit…

Tu me tentes beaucoup, ce roman a tout pour me plaire!

Noukette a dit…

Et dire que je ne connais toujours pas Yates...

Anne a dit…

J'en ai d'autres de Yates dans la PAL, à découvrir avant celui-ci ! J'aime ce que j'ai lu de lui jusqu'à présent (La fenêtre panoramique).

Alex Mot-à-Mots a dit…

Un lien mère-fils qui ne m'attire pas plus que cela.

Clara a dit…

@ monpetitchapitre : ce n'est jamais gai avec cet auteur qui aime s'attacher aux gens dont les vies ne sont pas toutes droites...

@ In Cold Blog : je l'avais déjà lu avant mon blog et l'alchimie s'était produite!

@ Dominique : la mienne aussi avec tout ce que j'emprunte !

@ Titine : je rajoute ton lien!

@ Cynthia : c'est clair que chez Yates, ce n'est pas l'ambiance fête foraine et flonflons:)!

@ Papillon : oui, c'est certain!

@ Nadael : yes!!!!

@ Noukette : je ne rougis plus de de pas avoir pas lu certains auteurs très connus ou des classiques...

@ Anne : j'aime particulièrement son écriture!

@ Alex : Ok Miss!

zazy a dit…

Je l'ai noté dans ma liste d'envie. J'espère le trouver à la bibliothèque, tu es trop tentante

Manu a dit…

Un auteur que je n'ai pas encore découvert, mais je pense qu'il devrait me plaire.

liliba a dit…

Je crois bien que j'ai son dernier bouquin sur ma PAL, toujours pas lu...

Midola a dit…

Un auteur que je me promets de découvrir depuis quelques temps. Il va falloir que je me décide !

Kathel a dit…

Je suis fan de Richard Yates, je vais sans doute lire ce roman un de ces jours !

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...