vendredi 9 novembre 2018

Ivy Pochoda - Route 62


Editeur : Liana Levy - Traduit de l’anglais (États-Unis) par Adélaïde Pralon - Date de parution : Septembre 2018 - 362 pages 

Tout commence avec la scène hallucinante d'un homme courant nu à contresens sur l’autoroute à Los Angeles. Alors qu’il est coincé dans les embouteillages, Tony, un avocat menant une vie tranquille et assez aisée,  se lance à sa poursuite sans savoir pourquoi.

Les chemins de Tony, de Britt fuyant un évènement de son passé, de Ren sorti de prison et qui recherche sa mère mais aussi celui de Blake un petit voleur et  de James le fils du gourou d'une secte hippie (sous couvert d'un ranch avec des stagiaires) vont se croiser. Après ce départ un peu déjanté, ce roman évolue entre le quartier de la Cité des Anges  (où SDF et junkies se côtoient) et le désert californien sur deux périodes différentes. L’auteure nous plonge dans les désillusions, les échecs mais aussi dans les espoirs aussi minimes fussent-ils de ses personnages.

Alors oui c'est noir et les personnages ne sont pas des héros, loin de là.  Et d'ailleurs Yvy Pochoda ne cherche pas à nous les rendre forcement sympathiques.
Mais mon enthousiasme et mon intérêt se sont amoindris au fil des pages car ce roman a eu pour moi un goût de déjà lu sans que je ne m'attache ou que je sois sensible à ces personnages cabossés ( et la fin ne m'a pas vraiment convaincue). Dommage.

9 commentaires:

Kathel a dit…

Dommage, c'est pénible ces impressions de déjà-lu... j'espère que ta lecture suivante te plaira plus !

Aifelle a dit…

C'est dommage oui, mais ça arrive. J'ai aperçu l'auteure au festival America, sans chercher à en savoir plus.

keisha a dit…

A fore d'en lire, on finit par ne plus être accroché. Après, reste l'écriture pour se démarquer

Clara et les mots a dit…

@ Katehl : après un bon début prometteur, je me suis un peu embourbée...Oui, merci !

@ Aifelle @ Keisha : justement ici l'écriture n'était pas un plus donc j'ai eu du mal à lire (encore) sur des personnages pour lesquels je suis restée insensible ( j'ai un coeur de granit:))

krol a dit…

Plus on lit, plus on est exigeant... Enfin, c'est ce que je ressens...

Clara et les mots a dit…

@ Krol : je suis d'accord avec toi

Itzamna a dit…

Pour ma part, ce titre fut une bonne surprise de cette rentrée littéraire. J'ai beaucoup aimé ce récit, équilibré, pour l'univers qu'il décrit et les personnages que nous rencontrons.
J'ai découvert avec bonheur une auteure de l'Amérique contemporaine et urbaine, pleine d'attention pour ses personnages. Je la garde en mémoire pour lire peut-être un jour L’autre côté des docks (paru en 2013), unanimement salué par la critique. Mais on ne peut pas non plus tomber juste à chaque fois ;-)

Clara et les mots a dit…

@ Itzamna : ja n'ai sans cesse lors de cette lecture des pensées pour les romans de Russel Banks car j'y ai retrouvé des points communs mais je n'ai pas réussi à m'attacher aux personnages . Le récit sur deux époques m'a un peu embrouillée également par moments.

Alex Mot-à-Mots a dit…

Te voilà peu convaincue, ma PAL te remercie.