lundi 5 décembre 2011

James Siegel - Storyteller

Éditeur : le Cherche Midi- Date de parution : Novembre 2011 - 463 pages qui défilent vite !

Tom Valle est journaliste pour un quotidien local à Littleton, une petite ville tranquille  de Californie. Tout journaliste rêve  un jour de faire les gros titres ou de couvrir l’affaire  du moment. Si Tom Valle a été sous  le feu des projecteurs pour ses articles sensationnels, ses mensonges ont provoqué un gros scandale.

Récemment à la question lisez-vous de tout, j’avais répondu que je lisais peu de policiers et de thrillers. Entre les flics rongés jusqu’à l’os par l’alcool ou l’hémoglobine à chaque page, je préfère passer mon chemin. Storyteller fait partie d’une autre  catégorie, celle où l’auteur ferre  son lecteur par une narration et un suspense qu’il installe à petites doses.  Suite à un accident de la route qui a coûté la vie à une personne, Tom Valle flaire  que quelque chose ne tourne par rond. Sauf que personne ne prête plus aucun crédit  à ses propos. Et à Littleton, plus il  affirme être sur une enquête sérieuse et plus il se retrouve face à un mur. Et comme par hasard, en coulisses, la mise en scène de ses propres mensonges fait partie du scénario…
James Siegel pose beaucoup de questions à travers Tom Valle et forcément, on a très envie de connaître les réponses.  Une question en entraîne une autre, des éléments s’ajoutent, sèment le trouble ou le doute.

Et  j’ai tourné  de plus en plus vite les pages (à partir de la deux centième page environ, prévoir que la cadence s’accélère pour l'index et le pouce)!  Je vais pinailler un peu sur l’écriture de l’auteur qui s’encombre de quelques digressions, histoire de noyer peut-être son lecteur ...
Mais il n’empêche que je n’y ai vu que du feu !  Comme pour un bon tour de magie où l’on reste ébahi  la bouche entrouverte (en mode poisson privé d’oxygène). 

Le mensonge comme palliatif, un élixir, une béquille. Le mensonge comme un tapis bon marché et une prostituée à mille dollars. Le mensonge comme modus operandi.
(NB :  si cet extrait vous parle...  euh, et bien vous êtes un accro du mensonge)

Le billet de Cuné qui renvoie à d’autres liens et celui de Keisha tout frais de ce matin.
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...