vendredi 27 juin 2014

Michèle Gazier - Les convalescentes

Éditeur : Seuil - Date de parution : Avril 2014- 219 pages qui ne m'ont pas touchée...

Lise a foncé délibérément avec sa voiture dans un mur au collège où elle enseigne. Cette professeur mariée et maman  d'un petit garçon est au bord du gouffre. Les élèves son mari, son enfant : est-ce la vie qu'elle voulait vraiment? Admise dans une maison de repos dans le sud de la France, elle se lie d'amitié avec Oriane une adolescente habituée des lieux. Anorexique, fille d'une famille aisée qui rejette sa souffrance d'amour parental inexistant en se privant de nourriture. A côté du centre de convalescence, Daisy l'américaine séjourne au Grand Hôtel. Son mari Maxime l'accompagne, surveille et est constamment aux petits soins avec Daisy qui depuis son accident de la route a perdu son autonomie.

Dans cet endroit où les jours s'étirent et se ressemblent, le temps est propice aux rêves et aux questions de ces trois femmes. Leurs pensées virevoltent, cherchent un point d'attache, une écoute. Le personnel admire Maxime dans son rôle de mari attentionné, Lise est considérée comme une mauvaise mère et épouse, tandis qu'Oriane l'est comme une petite fille gâtée. Toutes les trois se côtoient de loin, politesse courtoise, puis un bonjour devient une invitation à prendre le thé. Inconsciemment ou non, elles se sondent, élaborent des hypothèse et se jaugent. Cette histoire aurait pu me plaire mais j'ai ressenti dans l'écriture une distance avec ces personnages et l'auteure effleure son sujet. Dommage...
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...