mardi 19 janvier 2016

Meg Wolitzer - La doublure

Editeur : rue Fromentin - Date de parution : Janvier 2016 - Traduite de l'anglais (américain) par Johan-Frederik Hel Guedj - 250 pages à découvrir ! 

Joan soixante-quatre décide de quitter son mari alors qu’ils  sont  à bord d’un vol en direction de la Finlande. Son mari Joe écrivain va y  recevoir un prix. Elle l’a connue quand elle était étudiante et lui professeur dans les années 60. L’étudiante douée est tombée amoureuse du professeur (mari et père) et ils ont fui ensemble. Une vie de couple démarrée sans bien matériel mais le premier roman de Joe va connaître un grand succès et lancer sa carrière. Joan démissionne de son travail pour se consacrer à sa famille et à Joe. Contrairement aux épouses des autres auteurs, elle est toujours aux côtés de Joe lors des lectures ou autres participations littéraires. Un monde où les femmes écrivains sont rares et sont sous-considérées la plupart du temps par les auteurs masculins. 
Trois enfants et des petits-enfants, des activités associatives mais cette vie ne convient plus à Joan. Ou alors est-ce Joe le grain de sable ?

Le titre un brin trop évocateur laisse présager ce que l’on apprendra bien plus tard. Mais ce serait un tort de considérer Joan comme une épouse passive car elle n’a pas pas dit son dernier mot et nous révèle beaucoup de choses.

En dressant le portait de cette femme qui a soif de liberté  le tout dans un contexte essentiellement masculin, Meg Wolitzer nous dépeint avec ironie le petit monde de la création littéraire,  mais aussi avec lucidité et finesse,  la place de la femme.
Malgré un faux air de déjà lu, un roman à découvrir ! 

Je ne lui avais pas posé la question par véritable inquiétude, mais par réflexe conjugal. (…) Est-ce que ça va ? Cela s’inscrit dans le cadre du contrat. Ce sont des choses qui se font, car ainsi vous laissez entendre que cela vous tient à cœur, que vous êtes attentive, alors qu’en réalité vous seriez plus immergée dans l’ennui le plus imparable et le plus profond.

Le billet de la tentatrice Cathulu ( qui m'a appris au passage ce qu'était un chat à neuf queues)

Lu de cette auteure : Les intéressants
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...