mercredi 18 juillet 2012

Mary McGarry Morris - A la lueur d'une étoile distante

 
Éditeur : Belfond - Date Parution : Mai 2012 - 431 pages vite hypnotiques!
 
A Springvale, petite ville tranquille des Etats-Unis, Nellie Peck est une gamine de treize ans  de nature solitaire, intelligente et flanquée en permanence ou presque de son petit frère Henry.  Pour tenter de joindre les deux bouts, ses parents louent un studio attenant à la maison familiale. La nouvelle locataire Dollie est une danseuse de cabaret. Très vite, elle occupe la curiosité de Nellie car beaucoup d’homme  se succèdent chez elle.

La mère de Nellie coiffeuse fait bouillir la marmite tandis que la quincaillerie tenue par son père est au bord de la faillite. Passionné par l’histoire de sa ville et de ses habitants sur plusieurs générations il  occupe tout son temps à écrire un livre.  La situation entre ses deux parents est tendue. Prête à l’implosion. De plus, sa sœur aînée Ruth veut  retrouver son père naturel mais pour Nellie, il est hors de question que sa famille vole en éclats. Quand Dolly aménage, sa mère pense ainsi régler temporairement  leurs problèmes d’argent. D’une sensualité lascive, la jeune femme  attire les hommes et  croit toujours  à l’histoire du prince charmant. Dans la famille Peck aux principes  assez stricts, l’arrivée de Dolly crée des remous mais les locataires ne courent pas les rues. Jusqu’au jour où  Dolly est retrouvée morte dans son studio par Nellie et  Max. Ce dernier est arrêté mais Nelly est intimement convaincue de son innocence. Elle n’a pas pu se tromper sur le compte de cet homme. Pas elle. Bien décidée à dire la vérité ou du moins ce qu’elle semble être l’être au procès de Max.  Aux  yeux de ses parents  et d’une  cour de tribunal,  Nellie s’emmêle  sur des petits faits qu’elle a dissimulé pour protéger sa famille. Le doute est semé mais elle veut quand même qu’on l’écoute. Sans se douter ou imaginer les conséquences.

Si le meurtre de Dollie soulève bien des questions, il met à jour également certains aspects peu reluisants. L’argent semble prendre  le dessus sur la vérité et sur des valeurs  inculqués. Après un début un peu lent, j’ai été tenue en haleine par ce roman !  Si Nellie a obtenu très vite ma confiance quasi aveugle, j’ai été très loin de me douter de ce qui allait se passer suite au procès. Avec beaucoup de subtilité, Mary MacGorry Morris nous dépeint l’innocence de l’enfance, le monde cruel des adultes. Mais quand tout ou presque s’inverse, ça fait mal. Petit bémol : j’ai trouvé que les  problèmes de la famille Peck se résolvaient un peu trop rapidement à la fin du roman alors qu’à mon gout, ils  méritaient plus d’explications et d’analyse.

Mais peut-être était-ce ainsi, pensa-t-elle. Peut-être en allait-il de même pour tout le monde en grandissant. Petit à petit la vérité perdait de sa force, jusqu'à ce que, comme les particules en suspension dans l'air, elle devient invisible. Et si c'était ça aussi devenir adulte. Rationaliser une expérience, la transformer jusqu'à oublier la plupart des choses importantes, celles que personne n'avait besoin d'expliquer à certains enfants, parce que, ils savaient, voilà tout. Et ils n'oubliaient pas.

Le billet d'Helène
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...