vendredi 27 mars 2009

Delphine DE VIGAN "No et moi"

Lou treize ans en classe de seconde est une enfant dite précoce. Considérée par les autres comme la fille qui a deux ans d’avance, elle est systématiquement mise à l’écart. Le cerveau toujours en ébullition, Lou aime se rendre à la gare pour regarder les voyeur et , s’imprégner de leurs émotions de départ ou de retrouvailles. Chez elle, l’ambiance est morose. Sa mère ne s’est pas remise du décès de sa petite sœur âgée de quelques mois et depuis elle évolue comme un automate. Son père lui tente de faire comme si tout allait s’arranger en se masquant la réalité. A la gare d’Austerlitz, elle remarque une sans-abri, une jeune fille plus âgée qu’elle et ose l’aborder. Rejetée par sa mère, ballottée d’un foyer d’accueil à un autre, une scolarité abandonnée et No n’a personne à qui se raccrocher. A dix-huit ans, elle ne peut que compter sur elle-même.

No et moi c’est d’abord l'histoire d'une amitié entre de deux jeunes filles qui ont en commun d'être en marge de la société car elles ne rentrent pas dans la normalité. A l’heure du chacun pour soi, des amitiés virtuelles où on est capable d'envoyer des avions supersoniques et des fusées dans l'espace, d'identifier un criminel à partir d'un cheveu ou d'une minuscule particule de peau, de créer une tomate qui reste trois semaines au réfrigérateur sans prendre une ride, de faire tenir dans une puce microscopique des milliards d'informations. On est capable de laisser mourir des gens dans la rue , Lou se donne la mission d'aider No. Cette jeune fille possède cette foi de croire que l'on peut changer le monde et de se battre contre les inégalités qui ne sont pas tolérables. Malgré son manque de confiance en elle, Lou va tendre une main à No que le vie n’a pas épargnée et qui connaît trop le goût des désillusions. Lou va réussir à convaincre ses parents d’héberger son amie qui va pouvoir se poser. Cette parenthèse va changer bien des choses... 

Delphine de Vigan se glisse avec brio dans la peau de Lou pour nous décrire la réalité des sans-abri. On ne peut être que touché parce roman où l’innocence et la lucidité se côtoient dans le regard de Lou. Il s’agit d’une des forces de ce roman car en donnant la parole à une adolescente qui veut renverser l’ordre des choses, Lou nous transmet sa volonté et sa détermination. Pas de pathos mais des émotions palpables qui prennent à la gorge. Une lecture en panée totale dont je suis sortie ébranlée. Un roman qui interpelle et dont l’humanité est tout simplement belle et généreuse !
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...