mardi 17 janvier 2012

Akli Tadjer - La meilleure façon de s'aimer


Éditeur : JC Lattès - Date Parution : janvier 2012 - 284 pages d'amour, d'humour et de tendresse !

Suite à un accident cérébral, Fatima est murée dans un silence à l’hôpital. Son fils Saïd se retrouve au chômage : il vient de perdre  son emploi de courtier en assurances. Après les attentats du 11 septembre, il décide changer son prénom et tombe amoureux de Clothilde.

Humour, tendresse, non dits, souffrance et amour, voilà ce qui résume ce roman !  L'entreprise qui employait Saïd est est rachetée et il est licencié. Il paye les pots cassés de ses origines arabes dans une France qui aux lendemains du 11 septembre a peur. Sans emploi, il a plus de temps pour passer voir sa mère hospitalisée. Fatima ne parle pas, ne bouge pas. Elle va cependant parvenir à pouvoir écrire un peu.  Elle passe ses journées à observer l’équipe soignante mais surtout elle revisite ses souvenirs : Alger, son enfance à l’orphelinat, son départ pour la France et à la petite fille qui porte une robe jaune. Cette petite fille est récurrente et on comprend tout l’amour qu’elle lui porte. Saïd vit des amours tumultueuses avec Clothilde. Lui aussi revient sur son enfance, ses relations avec  sa mère qui ne lui jamais  dit qu’elle l’aimait. Les non-dits sont nombreux surtout quand il s’agit de l’amour d’une mère pour son fils. Les histoires se déroulent  avec beaucoup d’humour de la part de Saïd et de fierté, de la souffrance pour sa mère. On découvre la vie de Fatima et ce qu’elle n’avait jamais voulu raconter ou avouer à son défunt mari ou à son fils.

Une très, très  jolie découverte lue d'une traite  et j’ai terminé cette lecture le cœur serré…

-Maintenant que papa est mort, est ce- ce qu’il y aura une place pour moi dans ton cœur ?

J’ai répondu qu’il y avait toujours eu une place pour lui dans mon cœur.

-Une place, une vraie, maman. Pas un strapontin.
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...