mardi 29 décembre 2009

Véronique Olmi "Bord de mer"




Une mère qui a promis à ses deux petits garçons enfants de les emmener en vacances à la mer. Alors, elle va le faire parce qu’une maman ça ne peut pas décevoir. Elle nous raconte, elle nous le dit avec ses mots qu’elle aussi est une maman « bien ».
Dès les premières lignes, on sait que cette escapade à la mer n’en est pas une « on avait pris le car, le dernier car du soir, pour que personne nous voie ». Il n’y aura ni de cris de joie, ni baignade mais la pluie, une mer violente et une chambre d’hôtel sordide.

L’auteur, Véronique Olmi, nous livre l’histoire de cette femme sans prendre parti.
Cette femme qui, pour une fois, voudrait être une maman comme les autres et faire plaisir à ses enfants. Mais, ses angoisses reviennent la hanter et puis il y a cette peur de ne pas y arriver.

Le style épuré, les phrases courtes mettent en exergue son amour pour ses enfants, sa colère à être toujours jugée, cataloguée, son ras le bol qu’on lui dise ce qu’elle doit faire avec ses propres enfants.
Et nous lecteur, on se retrouve d’autant plus impuissant parce qu’on a un mauvais pressentiment.

Le mal-être que l’on ressent s’amplifie et quand enfin on a tourné la dernière page, on est sous le choc, complètement abasourdi.

Une lecture bouleversante après laquelle, on a beaucoup de mal à remette un pied dans la réalité…

5 commentaires:

Cynthia a dit…

Le mal-être ressenti durant ma lecture de "Sa passion" (de la même auteure) me suffit pour le moment ;)

Clara Cambry a dit…

Merci Cynthia,
comme j'aime bien lire au moins deux livres d'un même auteur, je vais attendre un peu pour lire un autre de ces livres.

Hsitoire de récupérer déjà de cette lecture...

Leiloona a dit…

Je n'ai lu que des livres jeunesse de cet auteur (ou alors je me trompe complètement.)! Étonnant qu'elle pusse à ce point changer de registre ! :-o

Clara Cambry a dit…

Si,si l'auteure est bien Véronique Olmi.

Je crois savoir qu'elle est dramaturge mais je ne sais pas si elle a écrit des livres jeunesse. Bon, ben alors, ils devaient pas être très gais ou alors c'est uen écrivain très complète !

Canel a dit…

Oui "lecture bouleversante", je suis d'accord !