jeudi 27 septembre 2012

Aux écrivains...

Je reçois de plus en plus de mails d'écrivains qui me sollicitent pour lire leurs manuscrits ( et leur donner des conseils) ou leurs premier romans publiés en auto-édition. Avant par politesse, je répondais . Maintenant, non et ce par manque de temps. Et les écrivains me relancent en me disant qu'une chronique sur mon blog leur ouvrirait des portes ( mail formaté qui est adressé à d'autres blogueurs également, je ne suis pas née de la dernière pluie...)

Ecrire c'est du temps, c'est croire en l'histoire que l'on a construite  en y mettant le meilleur de soi-même, j'en suis consciente. La plupart évoquent la jungle du monde de l'édition et je les comprends.
Mais, car oui, il y a un mais, je lis par plaisir ! Je n'ai pas le temps de lire déjà des livres notés depuis belle lurette et je n'ai pas pour vocation  de dénicher des talents. Si je ne devais lire que les premiers manuscrits ou romans, je ne ferai que ça...Et moi là-dedans? Certes, on peut me taxer d'égoïsme mais la lecture est justement mon jardin.

Que les écrivains comprennent que mon blog  n'est pas un sésame qui va leur apporter du jour au lendemain la gloire. C'est complètement faux...

21 commentaires:

Malika a dit…

Tu as déjà la générosité et la gentillesse de répondre parfois !! Je ne peux pas en dire autant de moi, j'avoue que je n'accorde aucune attention à ces mails ...Comme tu le dis nous ne sommes pas des chercheuses de talents et encore moins des éditrices. On manque déjà de temps pour lire tout ce qui nous fait envie alors pour le reste ...

Coumarine a dit…

Chère Clara
On me demande aussi de lire et de mettre un billet sur des premiers romans... Je suis parfois bien embêtée, qd ce sont des blogueurs que je connais et apprécie par ailleurs... sur leur blog!
Je refuse systématiquement... pas le temps, pas la force physique, pas l'envie...
Il faut se rendre à l'évidence, il y a plus de gens qui écrivent que de gens qui lisent
Moi aussi je lis par plaisir, et je viens bien souvent chercher chez toi une bonne idée de lecture. Merci!

Anne a dit…

Je viens de recevoir trois mails de suite du même auteur, dont on ne peut même pas connaître le contenu du roman sur son site. J'ai fini par lui répondre, mais je fais généralement comme Malika, je ne réponds pas... (heureusement je ne reçois pas trop de ces sollicitations !)

Yv a dit…

Sollicité, mais point trop, je prends encore le temps de répondre, mais de moins en moins, car comme tu le dis, ces mails sont envoyés en masse. On me presse de lire des e-books de plus en plus, mais comme je en suis pas équipé, là, je ne réponds pas.

Anjelica a dit…

Je te rejoins tout à fait.

Anjelica a dit…

Je te rejoins tout à fait.

Aifelle a dit…

Ca devient en effet très envahissant ces sollicitations. Ces personnes nous confondent avec des attachées de presse. Je ne réponds plus non plus, souvent il n'y a même pas la politesse la plus élémentaire, tu sens la lettre type envoyée à tout le monde. En plus, tenir un blog ne nous donne aucune compétence particulière.

cyru cyru a dit…

comme je vous comprends, lire est un plaisir : et si jamais vous n'aimez pas le livre, ce qui peut arriver, vous allez vous retrouver avec des messages incendiaires et des recours on ne sait où. je vous admire toutes et tous les blogueuses et blogueurs. cela représente un travail de faire vivre un blog et de l'alimenter avec des chroniques bien construites et qui donnent envie. c'est là peut-être le défaut des qualités des blogs, je vous soutiens en pensée ; moi qui ai le plaisir de vous lire et ainsi de découvrir des romans nouveaux.
courage, continuez à lire pour votre plaisir, cela fera le nôtre.
amicalement.

Alex Mot-à-Mots a dit…

D'autant plus que ce qui te plait à toi ne plaira pas forcément au voisin. Etrange de faire lire un roman annoté.

Bernard Giroud a dit…

Je comprends et je partage vos points de vue pour la plupart.

Deux remarques toutefois:
- Avec la frontière entre le tapuscrit et le livre numérique qui s'efface de plus en plus, il est tentant pour certains écrivains d'essayer de faire lire leur oeuvre à un large public pour avoir une minuscule chance d'obtenir une critique. En opposition à la lettre type.
- (@Aifelle): [...] ne nous donne aucune compétence particulière.: je n'en suis pas si sûr; vous êtes, par définition, déjà de grands lecteurs, vous êtes publics (but d'un blog) et vous faites office de critiques littéraires que l'on croit, à tort, peut-être plus accessibles. Ce qui, au fil du temps et de la renommée de vos blogs, vous a forcément donné des compétences. Sinon vous ne seriez plus visible sur la toile.

D'ailleurs, en tant que lecteur lambda, je me demande quelles sont les sources de vos livres: achats, trocs, emprunts bibliothèque(s), service presse, ... Cela dépend-t-il des blogs ?

En tous cas, longue vie à eux, c'est un des moyens de disséminer le goût de la lecture !

Clara a dit…

Je crois que les écrivains voient dans les blogs un moyen gratuit de se faire une pub ou d'améliorer leurs manuscrits. J'ai fait 2 fois l'expérience car les résumés m'intéressaient mais quand j'ai abandonné les livre et que j'ai dit que je publierai pas de chronique, les écrivains l'on très mal pris. Pour eux, un livre égal une chronique.
Or pour moi cela est une entrave à ma liberté.

@ Bernard Giroud : Concernant votre remarque, les écrivains le disent souvent clairement : l'envoi de leur livre = un billet. Et comme je le disais plus haut, cela est une entrave à ma liberté.
Je ne crois pas que lire beaucoup nous confère des compétences. Sauf quelquefois l'impression de déjà lu...

Pour ma part,j'achète, je fais partie du club Dialogues Croisés, j'emprunte beaucoup à la biblio et on me prête beaucoup. Les SP (services de presse) sont aussi une de mes source de lecture. Mais je ne fais aucune différence entre un livre emprunté ou reçu par une maison d'édition.

Anonyme a dit…

Chère Clara, Une question , si le recueil de nouvelles dont vous parlez aujourd'hui n'était pas édité par une maison d'édition bien connue, l'auriez-vous lu? Il y a quelques mois je vous ai contacté pour vous présenter mon premier recueil, vous ne m'avez pas répondu. Quand on voit le nombre de vos chroniques, vous pourriez de temps en temps laisser une chance à des jeunes auteurs...

kathel a dit…

Comme le laisse penser le dernier commentaire, tous ces solliciteurs imaginent que nous passons notre temps à lire et à rédiger des critiques. Nous avons tous une famille et/ou un travail, d'autres activités et non, nous ne pouvons pas "laisser leur chance" à de nouveaux auteurs simplement parce qu'ils nous sollicitent. Je ne réponds plus à ces sollicitations, mais je fais souvent l'effort de lire les premières pages si elles me sont envoyées. Si je n'accroche pas (9 fois sur 10) je ne donne pas suite.
Et ce n'est pas parce que l'éditeur n'est pas connu, puisque j'ai lu le début !

keisha a dit…

Vaste débat, plus vaste que le temps dont nous disposons... Déjà je refuse les e book pour des raisons évidentes.
Et puis tu connais mes goûts pour les bons vieux romans sortis il y a des décennies, il faut leur laisser de la place, pour notre plaisir bien égoïste, aussi/

antigone a dit…

Surtout que se forcer n'est pas une bonne chose... enfin moi j'y attrape bien souvent des pannes de lectures.
Merci de faire le point ainsi, un peu pour nous toutes !! ;)

Philisine Cave a dit…

Je comprends ton point de vue. Je viens de répondre positivement à l'envoi du premier roman d'un jeune auteur (après avoir consulté son blog, lu le dossier de presse et les premiers chapitres). Nous avons en effet le droit de dire non : si j'ai répondu par l'affirmatif, c'est que ce que j'ai lu me plaisait particulièrement.

Theoma a dit…

sollicitée également de plus en plus... je n'arrive pas à répondre "malgré le nombre de mes chroniques". Devrions-nous, nous aussi, rédiger un mail type ? Les auteurs méritent mieux, pour la plupart.Le blog littéraire doit rester un plaisir. Tu as entièrement raison, restons modeste, nous ne proposons que des avis de lectures. Continuons à faire salon, au service de la lecture et du nôtre.

sylire a dit…

Je reçois aussi pas mal de sollicitations de la part de jeunes auteurs en recherche d'une première critique. Je ne donne plus suite par crainte de ne pas aimer le livre en question et de devoir le leur dire (car il n'est pas question que je mente). Les mésaventures de quelques blogueurs m'ont refroidie. Je lis et je blogue pour le plaisir. Je ne veux pas de prise de t^ete.

enna a dit…

je reçois aussi des mails d'auteurs qui me proposent leur romans et qui sont "prêts à lire tout type de critique" (mais oui, mais oui...) mais je décline à chaque fois. J'ai presque un mail type où j'explique que j'ai déjà lu un livre envoyé par un auteur et que ça m'a mis mal à l'aise parce que pendant toute ma lecture je ne pouvais m'empêcher de penser au billet que j'allais écrire, sachant que l'auteur attendait mon avis et que ça me gâchait le plaisir de lecture qui est somme toute assez égoïste.
Je ne réponds pas aux gens qui me propose un style qui n'est pas présent sur le blog (SF, Bitlit, YA) ou du numérique : je n'ai pas de liseuse et je ne parle pas de lectures numériques... Et je ne réponds jamais (même si ça me démange de répondre un peu méchamment) aux gens qui ne me proposent même pas de lire leur livre mais qui m'envoient des liens "presse" pour que j'en parle sur le blog... Et je ne parle pas de ceux qui ne disent même pas bonjour ;-)
Bref, les relations avec la boite mail d'un blog ne sont pas toujours faciles ;-)

Un autre endroit... a dit…

Comme je suis d'accord avec toi ! Nos blogs ils ne prennent même pas la peine de les lire bien souvent. Ils y voient juste une vitrine. Cela me dérange !

Midola a dit…

Je n'en reçois pas beaucoup heureusement mais c'est toujours désagréable de leur répondre par la négative ou de les ignorer. Et puis, il y a ceux qui relancent aussi...

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...