vendredi 19 octobre 2012

Frédérique Martin - Le vase où meurt cette verveine


Éditeur : Belfond - Date de parution : Août 2012 - 221 pages très belles!

Joseph et Zika forment un couple marié depuis près de soixante ans.  Suite aux problèmes de santé de Zika, leurs enfants décident pour eux. Comme Zika doit passer des examens médicaux, elle est hébergée  à Paris dans  le petit appartement  d’Isabelle tandis que Joseph est logé chez leur fils Gauthier avec sa femme et ses deux enfants à Montfort. Pour la première fois, le couple se retrouve séparé, tous deux éloignés l’un de l’autre et  de leur maison.

Joseph et Zika pensent que leur séparation sera temporaire, le temps que  Zika passe des examens et obtienne un traitement approprié. Pour conjurer l’éloignement, ils s’écrivent.  A travers ces lettres,  leur amour toujours intact et encore plus fort qu’au premier jour, leur complicité, la tendresse se font écho. Avec l’attente de se retrouver ainsi que leurs habitudes. Isabelle reproche à sa mère d’avoir préféré son frère et d’avoir manqué d’amour maternel. Chez Gauthier, les  petits-enfants apprécient la présence de Joseph mais il ressent bien la tension qui règne dans la maison de son fils. Les questionnements sur leurs enfants se glissent dans les lettres comme l’inquiétude car le provisoire perdure.  Isabelle refuse d’accueillir son père prétextant le manque de place. Et Joseph apprend des vérités concernant son fils. Zika et Joseph s’interrogent : connaissent-ils vraiment leurs enfants ? 
Des échanges où leur amour est flagrant mais où le spectre de la dépendance et le temps des questionnements apparaissent. Je n’ai pas vu surgir une des tournures que prennent les évènements et ma surprise a été totale renforçant mon émotion !

Pas de pathos ou de guimauve. Frédérique Martin sait apporter quelques touches de gaieté dans ce livre où le lecteur s'interroge. Constats sur une une vie passée ou sur le place que l'on occupe à un certain âge. Le couple,  la vieillesse et tout ce qui l’entoure, les bilans de vie, les relations entre parents et enfants sont autant de thème traités dans ce roman. Un livre très bien mené et qui apporte de nombreuses réflexions !

Les billets d'Agathe, Aifelle, Gambadou

 
 

18 commentaires:

herisson08 a dit…

Epistolaire donc ? j'aime beaucoup ce style en général! Merci de nous abreuver de lecture :) [et j'ai bien tes liens pour le challenge, même si je n'ai pas encore mis à jour!]

Aifelle a dit…

Un joli livre oui, et qui nous mène un peu en bateau, réservant des surprises de taille.

cathulu a dit…

OHOHOH,je viens de le dénicher dans un gigantesque sac bourré de livres qu'une mère Noëlle en avance m'a offert !:)))

kathel a dit…

Je ne l'ai pas trop aimé... je reconnais qu'il est bien écrit mais je n'y ai pas cru...

keisha a dit…

Je l'ai lu, mais pas de billet; Mon avis est sensiblement celui de kathel.

antigone a dit…

Il est dans mes previsions celui-ci... ;)

Clara a dit…

@ Hérisson 08 : oui, un roman épistolaire !

@ Aifelle : je me suis doutée pour son fils mais pour sa fille!

@ Cathulu : en octobre? Whoahhhhh! Tu es trop gâtée!

@ Kathel : je n'ai pas trouvé ton billet et j'y ai cru .

@ Keisha : tu se rejoint sur un point : on lit et quelquefois pas de billet.. .

@ Antigone : tu y seras sensible!

Philisine Cave a dit…

Les avis divergent et on a tellement de livres à découvrir. À l'occasion en bibliothèque alors.

Irrégulière a dit…

Je n'arrive pas à me faire à l'idée de départ. Qu'on puisse séparer comme ça un couple me paraît... incroyable !

Kathel a dit…

Je n'ai pas fait de billet sur mon blog seulement un avis sur entrée livre http://www.entreelivre.com/fiche_livre/9782714452320

Alex Mot-à-Mots a dit…

Un roman dans lequel tu as glissé pleins de post-it.

Gambadou a dit…

Un beau coup de coeur pour moi

Anne a dit…

Je l'emprunterai sûrement à la bibliothèque, il me fait envie !

Liliwenn a dit…

C'est un de mes coups de coeur de la rentrée littéraire même si je dois avouer qu'il m'a un peu traumatisé!

Clara a dit…

@ Philisine : c'est bien aussi quand les avis divergent !

@ Irrégulière : comme l'appartement est trop petit pour les accueillir tous les deux, c'est ce qui mis en avant. Après, on découvre d'autres choses...

@ Kathel : ah OK!

@ Alex : oui !

@ Gambadou : on ressent toute ton émotion dans ton billet !

@ Anne : une belel découvrte en tout cas !

@ Liliwenn : ça donne à réfléchir sur nos vieux jours....

@

@

Géraldine a dit…

Je lirais bien ce livre.
Mine de rien, 60 ans de mariage, cela laisse songeur...

Une Comète a dit…

On verra. ça m'a l'air un peu triste...

Mélo a dit…

Quel roman ! Terminé hier.
Bon week-end, Clara.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...