vendredi 20 mai 2016

Tracy Chevalier - A l'orée du verger

Éditeur : Quai Voltaire - Traduit de l'anglais par Anouk Neuhoff - Date de parution : Mai 2016 - 320 pages.

1838, Etats-unis. La famille Goodenough s’installe dans l’Ohio après voir quitté le Connecticut. Back Swamp leur offre des terres marécageuses difficilement cultivables. Le père James a emporté avec lui des graines de pommes originaires d’Angleterre. Il décide de les planter pour obtenir ces fruits à la saveur sucrée et ensuite de les greffer sur d'autres pommiers. Sadie son épouse ne jure que par les pomme acides celles qui permettent d’obtenir de l’eau-de-vie. Depuis que la fièvre a emporté cinq sur de leurs enfants, elle boit de plus en plus. Une femme dure, sans coeur même avec ses enfants toujours en vie. Robert le cadet aide son père et comme lui a l’amour des arbres.

Une tragédie oblige  Robert à partir. Il décide de tenter sa chance vers l’Ouest et après avoir occupé différents métiers,  il rencontre un botaniste anglais en Californie. Ce dernier prélève des graines de séquoias géants et des jeunes plants destinés aux jardins anglais d’hommes fortunés. Robert travaille désormais pour le botaniste. Nous sommes alors 1956 et n’ayant jamais reçu de réponse à ses lettres, il pense que toute sa famille est décédée. Mais Martha toujours vivante a traversé l’Amérique et le retrouve.

Tant j’avais vibré d’émotions à la lecture d'Une jeune fille à la perle et de Prodigieuses créatures, tant je suis restée assez indifférente à ce roman. Après un début assez lent, mon intérêt s’est réveillé avec Robert. Mais malheureusement je n’ai pas réussi à m’attacher aux personnages. Les émotions ont été absentes et peu à peu, je me suis détachée de l’histoire. Un autre point : la présentation de l’éditeur laisse penser que nous allons découvrir le trajet de Martha pour rejoindre Robert. Ce qui n’est pas le cas car elle le relate à son frère de façon assez brève.
En conclusion, je suis complètement passée à côté de ce roman incluant des faits historiques réels ( et pourtant j'aurais voulu aimer ce livre).

Les billets de Gwénaëlle, Keisha,Séverine
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...