jeudi 14 juin 2012

La Bretagne se meurt....

Alors qu’un tweet fait la une de l’actualité, la Bretagne si souvent vendue avec cette phrase «  terre de légendes au charme pittoresque avec ses côtes sauvages » va être modifiée. Oui car la Bretagne se meurt. Une future zone sinistrée où des milliers d’emplois sont en jeu avec le groupe Doux et  la Brittany Ferries. Deux sociétés qui vont mal.
Doux qui  fait vivre le bassin de Châteaulin ( Finistère)  est placé en redressement judiciaire. Une première vague de licenciement a été annoncée. Doux ? Ce nom ne vous dit peut-être rien. Si je vous parle de Père Dodu , je pense que ce nom vous est plus familier.  Il s’agit d’une filiale du groupe basée à Quimper (Finistère).
Doux c’est 3 400 salariés en  France et plus de 2000 en Bretagne,  800 éleveurs dont 300 en Bretagne. Sans compter les sociétés de services qui en dépendent comme toute l’économie locale (les commerces, les artisans, …). Et des  salariés payés au SMIC sur les chaînes de production de l'agro-alimentaire.

La Brittany Ferries dont les dirigeants ont jonglé imprudemment avec les capitaux emploie plus de 1 000 personnes à Roscoff (Finistère)  et est le premier employeur de marins français, Il est demandé aux salariés de revenir sur leurs acquis sociaux pour donner une bouffée d’oxygène à la compagnie.  Dans 6 mois,  les 2 200 employés de Doux en Bretagne seront fixés tandis que ceux de la Brittany Ferries doivent se serrer la ceinture.

Espérons que les trois ministres bretons au gouvernement se souviennent de leurs racines et que les tweets se taisent.

Si vous venez en vacances dans le Finistère et que vous croisez des visages fermés, inquiets, ne croyez pas que les bretons soient bourrus ou des taiseux. Ils sont justes préoccupés. Ici, pratiquement tout le monde  connaît quelqu’un qui  vit directement ou indirectement de ces deux sociétés. Certains triment et d’autres jouent avec les chiffres oubliant que derrière il y a des vies.

18 commentaires:

bladelor a dit…

Situation difficile en effet... Merci d'en avoir parlé.

Clara a dit…

@ Bladelor : et oui, mes coups de gueule existent toujours !La situation devient très alarmante dans le Finistère!

Un autre endroit... a dit…

Oh oui ils nous saoulent avec leur twitter alors que des choses sont plus importantes ailleurs !

Cynthia a dit…

Je ne suis pas au courant pour les tweets mais il est sûr qu'une vague de licenciements serait un sacré coup dur pour la Bretagne :(
Tout fout le camp !

jacky caudron a dit…

J'adore la Bretagne...que j'ai découvert depuis 2 ans...j'étais à Trelevern en Mars et à La Conquet en septembre dernier...Les bretons ne sont ni fermés ni taiseux...ils sont ouverts, bienveillants et acceuillants...le ch'ti que je suis n'a que de magnifiques souvenirs..de la Terre commes des femmes et des hommes qui y vivent malgré d'évidentes difficultés...
Amicalement...
http://jacky-caudron.blogspot.fr/search/label/Finnis-Terrae

Tiphanie a dit…

J'ai lu ton message tout à l'heure sur Facebook :s

J'aimerais beaucoup être mutée en Bretagne mais c'est inaccessible :(

sylire a dit…

9 licenciements économiques dans ma coopérative également ce printemps... Dur dur...

Kadoutikou a dit…

Mon cher mari n'a pas lu vos quelques lignes, mais il se sentirait certainement touché comme je le suis à cette lecture.
Il est breton, né à Brest et venu rejoindre la Normandie par amour il y a douze ans.
Il va de soi que nos coeurs sont partagés entre ses deux régions et que des sujets aussi graves nous atteignent.

Clara a dit…

@ Un autre endroit : oui !!!!

@Cynthia : des querelles de femmes politiques ! EN Bretagne l'industrie agro-alimentaire fait vivre des milliers de personnes et là c'est très chaud !

@ Jacky : oui, la crise existe et eje ne sais pas si la bretagne s'en sortira...


@ Tiphanie : oui, j'ai vu ta réponse !

@ Sylire : l'industrie agro-alimentaire, l'agriculture et l'aviculture sont touchées de plein fouet ...on dénombre de plus en plus d'agriculteurs en dépôt de bilan. C'est dur !

@ Kadoutikou : merci car bien entendu on en parle dans les journaux locaux mais pas dans les journaux nationaux...

Mathylde a dit…

Je n'étais pas au courant... Merci !Espérons que la situation s'améliore...

Philisine Cave a dit…

La Bretagne, ma deuxième patrie? Oui, je suis triste et non, les Bretons ne sont pas si renfrognés : c'est un peuple courageux, fier de son identité culturelle assumée qui souffre actuellement comme tant d'autres.

Papillon a dit…

Je me sens très triste pour la Bretagne, qui a une place spéciale dans mon coeur. Mais malheureusement, beaucoup d'autres régions (dont la Lorraine où les hauts fourneaux ferment les uns après les autres) pourraient en dire autant... Il ne passe plus une semaine sans que l'on apprenne une fermeture d'usine...

katell a dit…

Bien sûr étant moi même bretonne et habitant non loin du Finistère je ne peux être que d'accord...mais un petit bémol concernant DOux: à force de vouloir fabriquer de la m....à bas prix voilà ce qui arrive :-((( si seulement tout le monde avait une conscience un peu plus écolo (le Drian en tête car il est plutôt FNSEA que confédération paysanne) que ces dirigeants de gros groupes ...ils ne seraient pas tant subventionnés pr leurs pratiques peu recommandables et cela ne se traduirait pas en désastre économique si important au bout du compte

Clara a dit…

@ Katell: j dans ce cas c'est toute la filière agricole en bretagne qui s'effondre. Pendant des années,les gouvernements ont encouragé les agriculteurs dans certaines mesures non écolos. Des dettes, de emprunts. Maintenant, pris à la gorge financièrement, comment peuvent-ils s'orienter dans une démarche autre? Les dépôts de bilan sont de plus en plus nombreux... c'est une catastrophe!

Clara a dit…

@ tous : je sais que la situation est difficile partout, mais voilà, je voulais en parler...

Alex Mot-à-Mots a dit…

Pas de Finistère pour nous cette année. Mais on pense à vous.

Amélie a dit…

J'ai entendu la nouvelle depuis mon Alsace centrale... Je connais bien Doux, ayant grandit à Quimper... C'est effectivement une catastrophe pour tout le Finistère, mais une fois de plus, on peut faire le même constat qu'ailleurs : tant que des chefs d'entreprises peu enclins au respect de leurs ouvriers continueront de diriger les autres, ce genre de scénario se reproduira : exploitation, fric, fric, remplissage de poches pour certains, et faillite à la clé... laissant sur le carreau des ouvriers, leurs familles, des régions entières sinistrées.
Nous connaissons la même chose en Alsace avec l'usine Sony et tant d'autres. A force de préférer l'argent à l'homme, on finit par tout perdre...
Bon courage à tous les Bretons, même "exilée" dans l'Est, je reste de coeur avec vous !

Clara a dit…

@ Mexe :merci!

@ Amélie : oui, je sais pur partout la situation est difficile. Des usines ferment, des personne se retrouvent sans rien et des région sont sinistrées. Et si Doux ferme, ça va être une catastrophe ...Merci à toi !

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...