mardi 11 février 2014

Donna Tartt - Le chardonneret

Éditeur : Plon - Traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Edith Soonckindt - Date de parution : Janvier 2014 - 787 pages longues, très longues...

A treize ans, Theodore Decker perd sa mère et en même temps se retrouve en possession d'un tableau de maître Le Chardonneret. L'un et l'autre sont liés par un seul et même événement. Le genre d'événement qui vous marque à vie et Théo le sera. A partir de ce moment, on suit  donc Théodore pendant plus de quinze ans.  Des quartiers huppés de New-York en passant par la boutique d'un antiquaire, de Vegas et ses excès jusqu'à Amsterdam.

J'aurai aimé crier au coup de coeur, vous dire que j'ai trouvé ce roman passionnant. Et il est vrai qu'au départ,  je me suis plongée dans les aventures de Théo avec un certain enthousiasme qui malheureusement s'est transformé en ennui au fil des pages. Des longueurs interminables, des personnages trop proches de la caricature. J'ai failli l'abandonner à plusieurs reprises en gardant cet espoir qu'il y aurait ce déclic qui me permettrait de renouer avec Théo. Hélas il ne s'est pas produit.
Alors oui, il y a des passages qui m'ont intéressée mais ils étaient trop rares. Pourtant ce roman d'apprentissage a des qualités mêlant suspense, péripéties, amour, amitié et l'art.

J'ai persévéré voulant connaître le fin mot de l'histoire et c'est mon erreur. Ma lecture était déjà faussée et si je l'ai poursuivie il s'agissait pour ce seul et unique but (qui en plus m'a déçue).

L'alchimie ne s'est par produite et je le regrette.

Les différents billets et avis  de Cathulu, Cuné, Keisha,  Le bouquineur, Théoma

33 commentaires:

sylire a dit…

Quelques billets enthousiastes au début mais ils sont de plus en plus rares.

Aifelle a dit…

Je me demande si j'aurai un jour le courage de me lancer dans ce pavé ..

keisha a dit…

Dommage... J'ai aimé, tu le sais, et ne m'occupais pas de la fin, donc ça allait;

Hélène a dit…

Un pavé pareil avec des longueurs interminables, non merci !

liliba a dit…

J'ai exactement le même avis ! Dommage...

Mango a dit…

Tiens! J'avais l'impression qu'il plaisait beaucoup: je ne suis plus si pressée de le lire maintenant!

monpetitchapitre a dit…

Bon ok 2ème billet plus que mitigé sur ce livre. Vu la taille de la bête, je passe mon tour.

Irrégulière a dit…

J'ai effectivement l'impression qu'il y a pas mal de longueurs... dommage !

Véronique (alias la Pyrénéenne) a dit…

Ca tempère aussi un peu mon enthousiasme à le lire...

Dominique a dit…

j'avais eu quelques préventions à la lecture du maitre des illusions et du coup je ne me suis pas précipité sur celui là, j'ai l'impression que j'ai bien fait

mimi a dit…

J'ai lu de très bons billets.....et de moins enthousiastes....
Ce livre me fait de l'oeil, mais ce sont ces 700 pages, et ces avis mitigés qui me font réfléchir, encore et toujours...... je crois qu'il est urgent d'attendre.....

jostein a dit…

Des avis mitigés effectivement sur ce gros roman que je vais essayer d'aborder en fin de mois.

luocine a dit…

ok, j'ai trop de retard pour des livres que vous avez trouvés très bien , alors je zappe
Luocine

Jérôme a dit…

Ton avis très mitigé rejoint celui de Théoma. Je me réjouis de ne pas avoir à plonger dans un pavé de 800 pages^^

Alex Mot-à-Mots a dit…

Comme Sylire, je constate que les premiers billets enthousiaste ont fait place à des avis plus mitigés.

Mathylde a dit…

J'ai bien aimé dans l'ensemble mais effectivement, les longueurs ont alourdi le roman déjà bien épais...

Titine a dit…

Je vais le lire pendant mes vacances et j'espère être du côté des enthousiastes ! Il y a vraiment des avis très partagés sur ce livre.

Valérie a dit…

je fais moi aussi partie des déçues. La prtie à Las Vegas m'a perdue.

Eva Sherlev a dit…

aïe!! j'attendais beaucoup de ce roman qui est sur ma LAL ultra prioritaire...

Eva Sherlev a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Nadael a dit…

Je passe mon chemin!

zazy a dit…

Je me demande si ce n'est pas souvent le cas chez les auteurs américains, ce besoin d'en écrire des kilomètres

Kathel a dit…

Echaudée (il y a dix ans, ou peu s'en faut, par Le petit copain) j'étais un peu méfiante... je le suis de plus en plus !

Manu a dit…

Dommage mais je garde espoir !

gambadou a dit…

C'est amusant, je viens de terminer "réparer les vivants" ou l'infirmier achète un chardonneret !

Theoma a dit…

Et ces dialogues ! Je comprends les allusions à Dickens mais définitivement pas ma tasse de thé.

claudialucia a dit…

Oh! Dommage! j'ai tellement envie de le lire et les pavés ne me rebutent pas, au contraire! Mais là, je suis déçue!

antigone a dit…

Ah mince, dommage. J'avais envie de le lire !! Persévérer c'est bien mais c'est le risque de ne plus pouvoir enchaîner avec un autre livre... ça m'arrive parfois.
Au moins, avec ton avis, on ne s'y risquera pas.

Karine:) a dit…

Oh qu'il me fait peur, celui-là... déja que "Le petit copain" agissait sur moi comme un somnifère...

Galéa sous les galets a dit…

tu n'es pas la seule, une autre blogueuse a été très déçue, du coup (malgré l'enthousiasme de Keisha) je vais le mettre un peu de côté...

Praline Pralineries a dit…

Dommage, les premiers billets m'avaient beaucoup tentée.

Céline a dit…

L'alchimie n'a pas prise pour moi non plus... Trop de digressions, beaucoup trop à mon goûts...

jostein a dit…

je suis en cours de lecture et je me demande si j'arriverais un jour à la fin...Les pages sont denses, je parviens à peine à lire 100 pages par jour

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...