samedi 8 octobre 2016

Juste la fin du monde de Xavier Dolan


Film de Xavier Dolan d’après une pièce de théâtre de Jean-Luc Lagarce
Avec Gaspard Ulliel, Nathalie Baye, Léa Seydoux, Marion Cotillard, Vincent Cassel
Synopsis : Après douze ans d’absence, un écrivain retourne dans son village natal pour annoncer à sa famille sa mort prochaine. Ce sont les retrouvailles avec le cercle familial où l’on se dit l’amour que l’on se porte à travers les éternelles querelles, et où l’on dit malgré nous les rancoeurs qui parlent au nom du doute et de la solitude.

J’avais oublié combien un film peut bouleverser, scotcher et  déclencher un tsunami émotionnel.
Louis (Gaspard Ulliel) trente-quatre ans revient après douze ans d'absence voir sa famille : sa mère ( Nathalie Baye ), son frère ainé ( Vincent Cassel) et à sa femme ( Marion Cotillard) qu’il rencontre pour la première fois et sa soeur Suzanne (Léa Seydoux) bien plus jeune que lui  qu’il ne connaît pratiquement pas.

Un repas de famille dominical où il doit annoncer sa mort prochaine.
Tout de suite, la tension est palpable. La violence et l’énervement d’Antoine jaillissent par à-coups: gestes, paroles. Et puis Suzanne est envieuse et désireuse d’en savoir plus sur ce frère connu dont elle n’a pratiquement aucun souvenir.
Tous tournent autour de Louis, ils veulent savoir pourquoi il est revenu alors que la tension monte en crescendo.

Film sur les difficultés à communiquer, c’est intense et puissant. Un uppercut d’émotions grâce au jeu des acteurs plus que formidables (mention particulière à Vincent Cassel) pour ce huis-clos familial et à la façon dont ce film est réalisé. Il y a un oeil expert, maitrisé derrière la caméra, une oreille attentive derrière la bande son. Des gros plans qui crèvent l’écran. Peu de dialogues, tout est dans les attitudes et dans les regards.

J’ai retrouvé avec ce film ce que seuls certains lives me procurent ( c'est dire). Je suis sortie bouleversée de la salle.

A voir absolument !

7 commentaires:

Eva a dit…

quel beau billet! j'avais eu la même impression avec Mommy, ce réalisateur sait vraiment comment toucher ses spectateurs

antigone a dit…

J'ai ressenti la même chose et j'ai presque envie de le revoir (ce qui ne m'arrive pas souvent).

Gambadou a dit…

J'espère qu'il sera encore à l'affiche la semaine prochaine... j'ai une soirée cinéma prévue vendredi

Valérie a dit…

Je ne suis pas sortie bouleversée mais j'ai beaucoup aimé et surtout, je l'ai longtemps décortiqué, signe qu'il m'a plu.

Clara Et les mots a dit…

@ Eva : Mon premier Xavier Dolan et pas le dernier.

@ Antigone : pareil !!!

@ Gambadou : mon mari comme moi l' a trouvé très fort!

@ Valérie : J'ai été bouleversée car je n'avais pas ressenti autant d'émotions en regardant un film depuis bien longtemps et parce que ce film est magistral.

Guillome a dit…

film autant adoré que détesté notamment par ce choix des gros plans en permanence. Pour ma part, ce choix m'a convaincu, je suis ressorti scotché en me disant : punaise, comment fait il pour mettre la barre toujours plus haute à chacun de ses films ! bluffant !

Clara Et les mots a dit…

@ Guillome : première fois que je voyais un de ses films ( et pas la dernière) et ces gros plans sont superbes, ils dégagent tant de sentiments ! Bluffant comme tu le dis !

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...