mardi 2 juillet 2019

David Thomas - Un homme à sa fenêtre

Éditeur : Anne Carrière - Date de parution : Mars 2019 - 200 pages 

Comme dans La patience des buffles sous la pluie, David Thomas avec ce nouveau titre nous livre des microfictions. Des instantanés de vie très courts et des personnages brossés avec émotion. En très peu de lignes, il nous immerge dans des situations diverses du quotidien et fait ressortir la nature humaine. Ses personnages connaissent souvent des désillusions ou des revers. Ils les encaissent, butent dessus ou les franchissent avec des peines, de la honte ou alors avec panache ou fair-play.

Beaucoup de ces microfictions ont un rapport avec le monde de l’édition et mettent en scène des écrivains. Ils ont de l’espoir, des envies quelquefois ils se moquent d’eux-mêmes ou alors ravalent leur fierté.
On tangue entre les sourires  et les pincements de cœur car il nous tend un miroir sans se faire moralisateur ou donneur de leçons.
Davis Thomas se fait tendre, ironique mais sans méchanceté avec une pudeur qui m'a touchée en plein coeur, la sincérité de son regard est touchante. Et même si je suis passée complètement à côté de certains de ces instantanés, j'ai aimé son art de nous cueillir joliment et son sens de l’observation qui fait mouche.
A consommer sans modération pour un arc-en-ciel d'émotions. 

La névrose, l’anxiété, l'ego, l’archaïsme, l’obsessionnel, le phobique ou la sexualité, c’est comme les culasse, les bielle, les cylindres, les Delcos, les arbres à cames, les soupapes les pistons, c’est trop compliqué pour moi. Le pourquoi du comment de la souffrance, ça ne m’intéresse plus.Ça tombe en panne, tant pis, ça repart tout seul, tant mieux, c’est qu’il me reste encore un peu de route à faire. C’est toujours bon à prendre. 

Les billets de Caroline, Hélène ( fan Number one de l'auteur) et de Noukette toutes les trois conquises

Lu également de cet auteur : Un silence de clairière 

4 commentaires:

Fanny a dit…

J'ai de plus en plus envie de le découvrir!

Clara et les mots a dit…

@ Fanny : je te conseille !

zazy a dit…

Il ne me reste qu'à découvrir cet auteur

Krol a dit…

Oh oui j'avais tellement aimé La patience des buffles... je dégusterai celui-ci aussi.