mardi 23 mars 2010

Jean Teulé - Le magasin des suicides



Au jeu des sept familles un peu particulières, je vous présente Les Tuvache. Certains sont artisans de père en fils, et bien chez eux, on est commerçant depuis dix générations. Pas en peinture ou en charcuterie, mais en suicide ! Chez eux, vous trouverez tout ce qu’il faut pour réussir votre suicide. Imaginez-vous, vous hésitez entre la pendaison ou la mort par poison, Monsieur et Madame Tuvache vous guident et vous orientent dans votre choix. En tant que commerçante, Mme Tuvache sait caresser le client dans le sens du poil, elle ne vous dira pas au revoir mais adieu. Eh oui, un client qui vient chez eux ne revient pas. Leur fils ainé est un modèle : anorexique, dépressif à souhait et qui passe son temps enfermé dans sa chambre. Leur fille est inutile et se lamente. Le tableau de la famille Adams ! Mais hélas, le petit dernier Alan est un enfant souriant, optimiste et qui aime la vie. Un vrai désespoir pour ses parents car ce petit ange va bouleverser leur vie.

Des portraits ciselés dans l’humour noir avec des petits détails piquants : le soir, on se souhaite de faire des cauchemars. Un anniversaire ? C’est un an de moins à vivre. Dans la cité des Religions Oubliées où vivent les Tuvache, le suicide n’est pas tabou. Autant de descriptions et d’allusions qui m’ont fait sourire sur un sujet difficile. Car Jean Teulé manie avec brio cynisme et dérision pour dénoncer l’absurdité d’un tel monde. Une lecture truculente !

C’était une lecture commune avec la Miss Cynthia, et pour moi une relecture. Vous trouverez également plein d’autres avis chez BOB et sur le net.
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...