jeudi 13 janvier 2011

Anne Percin - Point de côté

Éditeur : Thierry Magnier - Date de parution : 18/10/2006 - 147 pages et un gros coup de cœur!

Il s’appelle Pierre et  il a 17 ans. Sept ans auparavant, son jumeau est décédé. Il ne s’en est pas remis. Il a décidé de mourir. A petit feu et lentement.

J’ai lu ce livre il y a plusieurs jours et j’ai attendu d’écrire mon billet. Le temps de canaliser, d’endiguer mes émotions qui étaient trop fortes. La semaine dernière, je vous parlais de Bonheur fantôme où le narrateur était Pierre. C’est ce même Pierre que l’on retrouve dans ce livre mais à l’adolescence.
A travers un journal écrit sur 11 mois, Pierre se livre. Et c’est un ado de 17 ans qui parle avec beaucoup de sensibilité, d’humour, d’ironie et de lucidité. A l’âge de 10 ans, son frère jumeau est mort dans un accident de voiture.  Pierre n'arrive plus à vivre avec cette absence trop lourde à porter. Sa mère se shoote aux anxiolytiques pour tenir le coup et son père essaie de faire bonne mine.  Et, le déclic vient avant son entrée en terminale  :
"Par cette chaleur c’est suicidaire de courir. Alors j’ai commencé à courir. C’est facile quand on a de la volonté. Ça ne demande aucun matériel, aucun conseil, aucun partenaire. Deux mois plus tard, j’avais perdu cinq kilos. Maman a cru que j’avais fait ça pour perdre du poids. Elle n’a pas tort, mais ce qu’elle ne sait pas, c’est que je compte perdre tout mon poids. "
Vous  l’aurez compris, Pierre se met à courir et son  corps devient un "instrument" pour mourir. Il  y est question aussi d’amour, de cet amour qui donne envie de revivre, de renaître.   Le ton de Pierre, son humour, son écriture nerveuse et vive, son regard sont si justes que ce livre est tout simplement superbe 
Il s’agit d’un gros coup de cœur qui m’a beaucoup, beaucoup touchée ! Un moment d’apnée totale d’où je suis sortie complètement bouleversée...  

Lisez-le avant ou après "Bonheur fantôme", peu importe, mais lisez-le…

Merci à Gwen pour ce prêt.
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...