mardi 8 février 2011

Elizabeth Gaskell - Nord et Sud

Éditeur : Points - Date de parution : 25/11/2010 - 673 pages

La jeune Margaret Hale quitte Londres et sa cousine pour rejoindre ses parents dans un village du Hampshire. Son père, pasteur de son état, lui annonce son désir de  renoncer à l’Eglise. Margaret et ses parents sont donc contraints de partir d’Helstone pour Milton, une ville du nord de l’Angleterre. Le changement est radical et brutal. Milton est une ville industrielle en plein essor bien loin de la tranquillité et de la verdure d’Helstone. A son arrivée, Margaret fait preuve d’un certain orgueil mais elle  saura s’adapter à ce nouveau monde.
Mieux vaux tard que jamais ou comment l’année de mes 40 ans, j’ai découvert Elizabeth Gaskell ! Oui et je n’ai pas honte de le dire…
Un livre dense où les personnages, le contexte sont terriblement bien décrits. Imaginez vous que je n’ai trouvé aucune longueur dans ces 600 pages ! J’avoue malgré mon enthousiasme, mes poignets, eux, ont très mal supporté cette lecture. Il a fallu que je la fragmente et c’est bien dommage car ça m’a gâché un peu de mon plaisir. Au moins, je sais que c'est terminé pour les pavés...
Bon, revenons à l’histoire. Margaret, 18 ans, quitte une cousine aisée pour le presbytère familial. La surprise est de taille quand son père lui annonce qu’ils doivent partir pour le Nord de l’Angleterre. Là-bas, il est certain d’y trouver  un emploi.  Margaret découvre Milton,  une ville industrielle où son père donne des cours  privés à Mr Thornton. Ce dernier dirige une manufacture.  Mais elle va découvrir également les conditions de vie des ouvriers et  leurs revendications. En tant que jeune file bien élevée, elle s’occupe de sa mère dont la santé est fragile mais elle ne peut s’empêcher de vouloir comprendre ce monde industriel. Et, la jeune femme va mettre  ses aprioris de côté (une héroïne avec du tempérament comme je les aime!).  John Thornton est un travailleur, un homme qui a réussi à la sueur de son front.  Les discussions entre lui et Margaret sur la ville et ses  usines seront animées. Chacun défendant son point de vue et son amour pour sa région d'origine. Les ouvriers vont se mettre en grève et Margaret prendra position dans ce conflit.
Mon résumé n’est pas complet et j’en suis bien consciente. Je  ne suis pas là pour  en faire une étude détaillée mais pour vous dire que ce livre est riche et qu'on ne s'ennuie pas une seule seconde! Bien sûr,  il décrit le Nord et le sud de l’Angleterre que tout semble opposer mais il  nous offre une psychologie très fine des personnages. Tout n’est pas raconté du point de vue de Margaret, on a donc les éléments sous différents angles.  
Si ce n’est pas déjà fait, un seul conseil : lisez-le !
Les billets de Keisha, L'ivresque des livres.


J'en ai oublié le logo  !









Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...