jeudi 3 octobre 2013

Guillaume Siaudeau - Tartes aux pommes et fin du monde


Éditeur : Alma Editeur - Date de parution : Août 2013 -  133 pages et un subtil dosage de douceur, d'ironie sous-jacente et de mélancolie!

Un souvenir d’enfance en décroche un autre : le chien Bobby mort puis le départ de sa mère. Tout s’est enchaîné : avec sa sœur, il n’a pu que constater le penchant de son père pour la bouteille et les coups qui pleuvaient. Puis les boulots alimentaires et son appartement meublé de solitude. Au supermarché, grâce à une boîte de conserves, il fait la connaissance d’Alice. L’amour le submerge, il fait des projets. Arni un collègue devenu ami qui suite à son licenciement sombre dans la dépression et en plus Alice met fin à leur histoire. Et lorsque son nouveau compagnon devient un flingue qu’il ne quitte plus, on a peur que notre narrateur prenne un autre chemin plus grave, plus dramatique.

Encore me direz-vous un livre sur la génération de  trentenaires qui se cherchent, entre l’enfance à quitter et la vie d’adulte à embrasser. Peut-être mais ce court roman met en exergue les rêves brisés, l’emploi précaire et la solitude qu’il faut combler. Pas de pathos mais un humour souvent décalé, une fausse légèreté dans le ton pour nous parler des difficultés, des bulles d’espoir et celles qui adoucissent la vie. Beaucoup de finesse pour faire passer les émotions dans ce roman au goût doux, piquant et tendre.

Si quelques pages supplémentaires auraient été les bienvenues, j’en redemande et vivement un second roman ! Guillaume Siaudeau possède déjà un style affirmé !

Carole n'a rien compris à mon explication. Elle était persuadée qu'elle pouvait faire le ménage là-dedans. En sortant il m'a semblé voir l'ombre de Carole à la fenêtre, un sécateur dans une main et le cœur dans l'autre.

Les billets d'Anne, Jérôme, Le carré jaune

Une lecture de plus pour le Challenge Premier Roman chez  Anne et celui de La rentrée littéraire 2013 chez Sophie Hérisson


Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...