jeudi 24 octobre 2013

Leonard Rosen - La théorie du chaos


Éditeur : Le Cherche Midi - Traduit de l'anglais (Américain) par Hubert Tézenas - Date de parution : Septembre 2013 - 486 pages efficaces !

S’il n’est pas mathématicien comme son arrière grand père, Henri Poincaré est commissaire à Interpol depuis presque trente ans. Il pourrait prendre sa retraite et profiter paisiblement de sa demeure du Sud-Ouest la France et de sa famille. Difficile pour lui de raccrocher définitivement car il aime son métier. Il a envie de continuer à travailler encore un petit peu, un dernier dossier … Mais le prix de cette envie sera lourde de conséquences.

Henri Poincaré vient d’arrêter un criminel de guerre Banovic connu dans les Balkans et est chargé de la sécurité d’un sommet concernant le commerce. Un attentat à Amsterdam conduit à la mort du mathématicien James Fenster reconnu pour ses travaux et qui devait y intervenir. Sans compter que dans d’autres endroits de la planète, d’autres attentats ont lieu. Est-ce que les deux affaires ont un lien ? Pourquoi la fiancée de Fenster a disparu mystérieusement? Voilà les questions que se pose Henri Poincaré et quand sa famille est personnellement visée (attention :  le mouchoir peut être sorti), il est hors de question pour lui de ne pas trouver les coupables.
J’aime les thrillers page-turner et pourtant celui-ci n’en est pas à un à proprement parler. Pas d’ongles rongés, mais une enquête qui fait la part belle à l’analyse et à un personnage principal très creusé (on a l’impression de le connaître vraiment !) qui croit aux valeurs humaines.

Pas de flic  alcoolique et/ou dépressif, une trame bien menée et ancrée dans un contexte économique et mondial  :  le résultat est ce thriller efficace !

Si vous n'êtes pas convaincus après la lecture de ce billet, je vous renvoie aux avis de Brize, de Dominique et de Keisha


Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...