mardi 26 novembre 2013

Stewart O'Nan - Chanson pour l'absente


Éditeur : Editions de l'Olivier - Traduit de l'anglais ( Etats-Unis) par Jean Lineker - Date de parution : 2010 - 376 pages et un beau roman !

Kim âgée de dix-huit ans est une fille comme une autre. A la rentrée, elle ira à la Fac et durant cet été, elle travaille comme serveuse et sort avec ses amis. Des parents, une soeur, un petit copain et deux meilleurs amies. Kim disparaît un soir, il n'y a aucune trace de sa voiture ni aucun témoignage.

Les parents de Kim contactent ses amis et très vite des affiches sont placardées dans toute la ville. Des recherches cordonnées par ses parents sont mises en oeuvre. Devant cette épreuve, ils font preuve d'optimisme sans céder à la panique. Ses amies et son petit ami s'impliquent eux-aussi. Tout le monde garde espoir en se raccrochant à ce qu'il peut. La police n'a aucune piste, la mère de Kim fait appel aux médias et la disparition de Kim prend une ampleur plus importante. Les semaines s'égrènent et l'espoir s'amenuise laissant place à la résignation puis à la vie sans Kim.

Stewart O'Nan plonge le lecteur dans l'intimité de chacun et dans leurs pensées. Bonnes ou moins bonnes, désemparées ou plus ambivalentes comme le fait de s'autoriser à nouveau le droit à regarder le futur sans Kim. A travers eux également, on apprend à connaître celle dont au début du roman on ne sait que finalement très peu de choses.
Des descriptions minutieuses (sans être ennuyeuses ou redondantes) qui passent au scalpel les états d'âme, l'absence et la vie changée qui reprend ses droits. Encore un très beau roman de cet auteur !

Lu de cet auteur : Emily - Les joueurs
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...