jeudi 14 août 2014

Maylis de Kerangal - Naissance d'un pont

Éditeur : Folio - Date de parution : 2012 - 330 pages lues en apnée! 

Quel bonheur de retrouver l'écriture sublime de Maylis de Kerangal découverte dans Réparer les vivants  avec de nouveaux espaces et la petite ville de Coca.
Son maire surnommé le Boa veut qu'elle soit connue tous et accessible enfin désenclavée de ce coin de Californie où elle jouxte la forêt. Et un projet fou par sa mesure, ambitieux par sa technicité : un pont suspendu qui surplombe le fleuve. "Il veut une oeuvre unique. (..) Le Boa se vit Médicis, prince mécène en cape de velours, s'en aima davantage, et loin d'en prendre ombrage, accepta qu'une gloire étrangère vienne prendre appui sur ses terres pour faire monter la sienne".

Un chantier titanesque qui avant de débuter propulse son écho, ses promesses de travail pour des hommes et des femmes. "Câbleurs, ferrailleurs, soudeurs, coffreurs, maçons, goudronneurs, grutiers,(...)" et d'autres professions variées qui suivent dans le flux “rôtisseurs de poulets, dentistes, psychologues, coiffeurs, pizzaiolos, prêteurs sur gages, prostituées, écrivains publics,  (...)” et le chef de chantier Diderot. Homme à qui la rumeur a inventé des passés multiples, homme "pluriel" mais toujours "prêt à tout pour remporter la prime".

Et ce pont va naître, prendre forme, commencer à s'élever dans les airs, modifier et s'inscrire petit à petit dans le paysage de Coca. Un chantier avec des imprévus mais il faut tenir les délais. Les gens qui y travaillent vivent au rythme de l'avancement ou des grèves, se côtoient, se frôlent ou réunissent leurs compétences, leurs solitudes, leurs projets de sabotage. Ce grand ouvrage suscite des oppositions de la part des écologistes alors que le maire ne veut pas céder.

De la construction ce pont et de sa fourmilière humaine, Maylis de Kerangal étend son écriture si singulière dotée d'un souffle puissant, musicale jouant dans des gammes rapides mais jamais pressées. Son écriture sublime, maîtrisée serpente entre les hommes et les machines.
Sur un thème aussi pointu avec son territoire lexical, de tout ce qui gravite autour de l'édifice de ce nouvel axe de transport et à l'ensemble des procédés techniques, sans oublier ses personnages et l'environnement,  on est enveloppé par l'énergie et les sentiments qui s'en dégagent.
Un roman lu en apnée totale qui m'a conquise et ébahie sur toute la ligne !  

26 commentaires:

Odeurs de livres a dit…

j'ai tentée de lire cette auteure mais le courant ne passe pas , j'ai commencé Réparer les vivants, et j'ai abandonnée cette lecture.

Emma a dit…

Les avis sont très différents sur ce livre, c'est pourquoi j'hésite. J'avais beaucoup aimé Tangente vers l'est de l'auteure.

Aifelle a dit…

Ses thèmes ne me tentent vraiment pas ; j'attends le prochain, la rencontre se fera peut-être ..

cathulu a dit…

J'ai adoré ce livre et le dernier ! je n'aime jamais autant cette auteure que quand elle prend à bras le corps des thèmes a priori techniques et les transcende !

keisha a dit…

Réparer les vivants, unique tentative, et abandon. Faut voir, quoi.

luocine a dit…

bizarre moi je n'ai pas trop aimé ce roman, il faudra sans doute que je le relise
Luocine

Athalieh a dit…

Tout pareil que toi : le souffle de l'écriture semble construire l'édifice ... Même les aspects techniques deviennent poétiques ! Étonnant et superbe roman. Depuis, j'ai presque tout lu de cette auteur ( sauf le dernier) et c'est vraiment celui que j'ai préféré, même si il y a de très belles pages dans les autres ...

Laure a dit…

Je n'ai pas réussi avec celui là, faudrait peut-être que je recommence ....

Kathel a dit…

Moi, après Réparer les vivants, j'ai choisi Corniche Kennedy, qui m'attend... si j'aime autant que celui que j'ai lu, je verrai à me procurer Naissance d'un pont ! ;-)

Clara a dit…

@ Odeurs de livres : moi c'est tout le contraire, j'adore son écriture et sa manière d'aborder et de traiter ses thèmes !

@ Emma : j'ai lu Tangente vers l'Est et je n' ai pas vraiment aimé, il m'a manquée cette écriture !

@ Aifelle : si un jour on m'avait dit que je lirais un livre sur la construction d'un pont, j'aurais secoué le tête négativement... Maylis de Kerangal a un don de ferre le lecteur sur des sujets peu communs !

@ Cathulu : oui, elle transcende les sujets ( j'ai terminé corniche Kennedy mais la seconde partie manque de punch, s'essouffle un peu) !. Et Dans les rapides m'attend, je fais une cure de cette auteure !

@ Keisha: oh, c'est vrai ? !mince, c'est dommage !

@ Luocine : je suis amoureuse de son écriture !oui !!!

@ Athalieh : un très beau roman , nous sommes d'accord ! Merci de ta venue !

@ Laure : tu as lu son dernier ?

@ Kathel : j'ai terminé Corniche Kennedy et je l'ai trouvé moins puissant que celui-ci ou que Réparer les vivants...

Laeti a dit…

C'est fou comme cette auteure me divise: tous les billets élogieux sur son écriture me donnent envie d'y goûter à mon tour, mais les sujets de ses romans ne me tentent pas tellement.... J'ai déjà presque écarté Réparer les vivant (peur du sujet).

Mademoisellezo a dit…

Je l'ai pris dans ma PAL de vacances. Il va sans doute être le prochain. Merci pour ce joli billet.

Une Comète a dit…

Ce livre m'a déçue, malgré une écriture formidable. Trop de personnages, pas assez approfondis, tout va trop vite et ça m'a ennuyée... dommage.

zazy a dit…

Je te comprends fort bien, je fus comme toi et j'ai toujours des étoiles dans les yeux lorsque je parle de ce livre.
Je veux absolument m'acheter "Réparer les vivants"

Moka a dit…

J'ai lu et pris en pleine face Réparer les vivants. Grandiose. Je publie l'article lundi... Ton billet me donne envie de poursuivre ma découverte avec ce titre. Cette femme est brillante. Quelle belle surprise parmi ces lectures estivales.

Mademoisellezo a dit…

J'avais reçu deux livres de cet auteur. C'est le 1er que je suis en train de le lire. Pour le moment, j'aime beaucoup.

Yv a dit…

Je n'avais pas aimé son Corniche Kennedy, mais ce que j'ai lu d'elle depuis m'a conquis, notamment ce roman, Naissance d'un pont. Pas encore lu Réparer les vivants, mais ça se fera un jour

Manu a dit…

Pas tentée vu mon manque d'enthousiasme pour Réparer les vivants.

Clara a dit…

@ Laeti : je pense que soit on aime son écriture ou non, et ça fait beaucoup!

@ Mademoisellezo : bonne lecture!

@ Une Comète : oui des personnages multiples mais je n'ai pas eu l'impression qu'ils étaient "survolés". Le rythme se cale sur la construction du pont avec des moments où tout avance très vite et d'autres où justement elle en profite pour revenir à ses personnages plus en détail.

@ Zazy : Réparer les vivants est une des mes plus belles et très fortes lecture de cette année 2014!

@ Moka : Ou elle est brillante mais humble et l'entendre parler de ses livres est un vrai plaisir !

@ Yv : Corniche Kennedy n'est pas mon préféré (je pas encore rédigé de billet)

@ Manu : Ici le thème est complètement différent mais si tu n'aimes pas son écriture, il vaut mieux passer en effet!

Stephie a dit…

Je ne sais pas si je le lirai celui-ci car le thème ne me branche pas

Cynthia a dit…

Je vais passer mon tour car je n'avais pas accroché au style de l'auteure dans "Réparer les vivants". Et en plus, le thème de ce titre-ci ne me parle pas :/

Karine:) a dit…

Bon, tu me confirmes... il faut que je découvre cet auteur!!! Je vois des avis de toutes sortes mais j'ai de plus en plus hâte de me faire mon opinion!

Noukette a dit…

Bon, comme tu le sais, je suis passe à côté de la plume de Kerangal... Je ne me précipiterai pas sur ce titre là, le thème ne m'emballe pas j'avoue. Par contre, je retenterai l'auteure, un jour...

Midola a dit…

C'est un auteur que je dois découvrir absolument !

antigone a dit…

Il faut vraiment que je réessaye avec cette auteure, ma première tentative a été un échec... ;)

Valérie a dit…

Je n'ai pas été conquise mais l'écriture était déjà très belle.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...