dimanche 9 décembre 2012

Jeffery Deaver - Instinct de survie


Éditeur : Le Livre de Poche - Date de parution : Octobre 2012 - 521 pages de rebondissements !

Après leur semaine de travail, Steven et Emma Feldman viennent passer un week-end dans leur résidence secondaire située près du lac Mondac dans le Wisconsin. Un endroit au calme, isolé où Michelle une amie à eux doit les rejoindre. Sauf que deux individus pénètrent dans la maison. Steven a juste le temps d’appeler la police, de prononcer « c’est » et le couple est abattu. Intrigué par cet appel, le shériff demande à l’inspecteur Brynn McKenzie de se rendre sur place pour s’assurer que tout va bien.

Brynn délaisse la soirée familiale pensant être de retour d’ici peu auprès de son mari et de son fils. En arrivant aux abords de la maison, elle a l’intuition que quelque chose ne tourne par rond. Au lieu d’appeler des renforts, elle préfère aller vérifier par elle-même. Dans la maison, elle découvre les corps  abattus du couple alors que les deux tueurs sont toujours là. Commence alors une course poursuite nocturne dans la forêt  où elle et Michelle tentent de s’enfuir poursuivies par les deux hommes. Brynn a un côté épouse de MacGyver et l’on apprend par exemple comment fabriquer  une boussole avec trois fois rien ou comment distraire l’attention de ses ennemis. Si cette partie du livre m’a semblée un peu longuette comme au jeu du chat et de la souris, l’auteure introduit très vite plus d’un rebondissement et ce livre devient un véritable page-turner ! Pas le temps de souffler, on va de surprise en surprise et de révélation en révélation.
Brynn qui m’avait un peu énervée par son côté super Wonder Woman se révèle au fil des pages une femme comme une autre avec des problèmes personnels à gérer . Même si la fin m’est apparue surfaite et que certaines ficelles sont un peu grosses ( comme certaines coïncidences), ce livre remplit efficacement son rôle ! Ce thriller basé plus sur l’action que sur le psychologique est avant tout une lecture sans prise de tête et Jeffery Deaver sait ferrer son lecteur.

De nombreux billet sur Babelio

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...