lundi 17 mars 2014

Solange Bied-Charreton - Nous sommes jeunes et fiers

Éditeur : Stock - Date de parution : Janvier 2014 - 237 pages mordantes !

Ivan et Noémie jeunes trentenaires parisiens sont un couple de bobos qui excellent dans le chic à avoir des avis sur tout et sur le monde, à se plaindre pour tout et pour rien. Lui est mannequin et elle professeur dans un collège en banlieue.  Le couple est adepte de la consommation qui leur est offerte sur un plateau d’argent ( il faut bien vivre avec son époque). Mais Yvan victime d’un accident perd son travail, l’image du beau et jeune trentenaire qu’il représentait est brisée.

Avec un cynisme aiguisé, l’auteure décortique au scalpel la vie d’Yvan et Noémie. Leurs habitudes, leurs principes leurs grandes idées sur la culture, sur la France, leurs contradictions " ils aimaient tout autant manger bio que prendre leur voiture pour faire les courses dans Paris ", la fierté dédaigneuse et hautaine qui les habitent. Un couple produit par notre société actuelle : " ce monde c’était le leur, à la fois d’opulence et de dénouement, de plaisir et de restriction, de profit et d’interdiction. Ce qu’il y avait de mieux, c’était le contrôle, c’était tout, c’était rien. C’était anxiogène, ça avait besoin d’anxiolytique. C’était pollué, ça réclamait très vite de l’air frais, mais coup de froid, il fallait du chaud. Des désirs sans direction, d’incessants paradis paradoxaux s’offraient à eux. Deux extrêmes appendices, des mamelles du bonheur, profusion et vigilance, participaient à la même assurance, luttaient en fait contre la même angoisse. "
Mais le couple privé d’un revenu s’éloigne de ses idéaux et prend conscience que cette course effrénée qu’ils mènent est stupide. Leurs amis, véritables  miroirs de leur vie antérieure, deviennent inintéressants. Qu’importe pour Yvan et Noémie qui ont un autre but. Gonflés d’illusions, le retour aux sources de nos Robinson modernes aura un goût très amer.

Avec une écriture vive, un sens de la formulation ( "ils s'aimaient pour la vie dans cette petite mort sans extase") dont je me suis régalée ce roman sans concession réserve (cerise sur le gâteau) une surprise finale de taille. Avec ironie et avec un sens du détail précis, voire méticuleux, Solange Bied-Charreton ausculte ses personnages et les conduit à mener leur projet dans toute sa radicalité.
Ce roman mordant interpelle et invite à la réflexion ! 

Lu de cette auteure : Enjoy
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...