samedi 1 mars 2014

Un été à Osage County


Réalisé par John Wells
Avec Meryl Streep, Julia Roberts, Evan McGregor, Chris Cooper, Abigail Breslin, Juliette Lewis, Dermot Mulroney, Sam Shepard,Julianne Nicholson, Benedict Cumberbatch

Synospsis : Suite à la disparition de leur père, les trois filles du clan Weston se retrouvent, après plusieurs années de séparation, dans leur maison familiale. C'est là qu'elles sont à nouveau réunies avec la mère paranoïaque et lunatique qui les a élevées. À cette occasion, des secrets et des rancoeurs trop longtemps gardés vont brusquement refaire surface... 

Une citation "La vie est très longue" T.S. Eliot ouvre le film. C'est le mari de Violet ( Meryl Streep) poète et ancien professeur que le dit à le jeune indienne qu'il embauche pour les tâche ménagères. Il n'oublie pas de lui du lire que lui boit et que sa femme prend des cachets. Meryl Streep incarne une femme droguée proche de la folie aux premiers abords. Atteinte d'un cancer de le bouche, elle continue de fumer mais use des médicaments pour se shooter. Nous sommes dans l'Oklahoma sous en soleil de plomb. Mais Beverly disparaît. Ivy (Julianne Nicholson) la cadette des soeurs qui habite toujours dans la région prévient ses soeurs. Ivy qui est restée quand ses soeurs sont parties. Barbara (Julia Roberts) avec son mari et sa fille de quatorze ans, Karen (Juliette Lewis) et son nouveau fiancé arrivent. Pas d'effusions débordantes d'affection entre la fratrie ni avec Violet. Barbara sur la défensive ne supporte pas de de voir sa mère droguée.

Le mythe de la famille vole en éclat au cours des deux heures. Violet admirablement jouée par Meryl Streep fait preuve d'un cynisme et les dialogues sont tranchants. Elle n'épargne personne sauf sa soeur. Elle met le doigt là où ça fait mal pour chacune de ses filles. Autoritaire, Barbara a hérité du caractère de sa mère. Barbara,  la préférée de son père se rend dompte qu'elle ressemble à sa mère sur beaucoup de points alors qu'elle lui reproche beaucoup de choses. Et ça fait mal car la douleur de Barbara est palpable par  ses attitudes : un pincement de lèvre, un non-dit.  Les secrets mais surtout les  rancoeurs qui empoisonnent la famille et les relations seront mis à jour avec des règlements de compte. Sans oublier la manipulation. Je n'en dirai pas plus...

Un film brillant, acide sur la famille servie par des acteurs formidables. On est interpellé et sonné ... 

Leiloona l' a vu et a adoré !
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...