mardi 8 avril 2014

Andrew Porter - Entre les jours

Éditeur : Editions de l'Olivier - Traduit de l'anglais (Etats-Unis) par France Camus-Pichon - Date de parution : Avril 2014 - 391 pages très belles ! 

Elson et Cadence viennent de divorcer. Leurs deux enfants étudiants ont mal encaissé la nouvelle. Richard qui suit des études de poésie se désintéresse de sa passion et cherche sa place tandis que Chloe est renvoyée de l'université. Ses parents et son frère ignorent la raison.

Architecte, Elson a toujours passé beaucoup de temps à son travail le plaçant avant sa famille. Cadence ne supportant plus cette vie confortable mais insipide a engagé la première la question sur la séparation. Si dans un premier temps ce divorce semblait convenir à Elson et Cadence, les heurts et les rancoeurs sont remontées à la surface. En apprenant le renvoi de Chloe, sa famille imagine une raison liée forcément à l'explosion de le cellule familiale. Mais à peine revenue chez sa mère, Chloe part les laissant dans l'inquiétude. La cohésion prend le dessus par rapport aux mésententes pour la retrouver. Mais les faux-semblants se fissurent, les personnalités sont mises à nue alors que l'on découvre pourquoi Chloe a été renvoyée.
S'il y a un vrai suspense dans ce roman, Andrew Porter décortique les relations des membres de cette famille et il explore avec finesse, sensibilité et intelligence la psychologie de chacun. Un très beau roman absolument maîtrisé sur le pardon, la trahison mais aussi sur l'amour ! 

C'est peut-être une intervention divine, a-t-il dit. La providence. 
Ou bien ce qui se produit dans les situations désespérées, a songé Chloe : on perd tout discernement, au point de prendre le plus louche des individus pour un sauveur.

Le billet de Cathulu

Lu de cet auteur : La théorie de la lumière et de la matière
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...