mercredi 16 avril 2014

Jean-Christophe Rufin - Le collier rouge

Éditeur : Gallimard - Date de parution : Février 2014 - 156 pages extrêmement bien menées ! 

Eté 1919. Dans un petit village du Berry et sous un soleil écrasant, un chien ne cesse d'aboyer. Son maître Jacques Morlac ancien soldat est emprisonné et attend son jugement. Un soldat qui a été décoré de la Légion d'honneur pour acte de bravoure sur le Front d'Orient. Le juge Hugues Lantier du Grez venu pour l'affaire doit trancher.

Mais qu'a donc fait Morlac? Comment ce héros a t-il pu se retrouver en prison? Lors des entretiens, le juge est d'abord frappé par le désintérêt flagrant de Morlac pour son chien. Quand même son chien qui porte les stigmates de la guerre et qui l'attend bravement ! Un chien reconnu comme une pièce à conviction. Jean-Christophe Rufin titille notre curiosité et concentre notre attention sur ses personnages. Morlac est un simple paysan mais il  a lu Marx, Proudhon et Kropotkine. Notre juge est issu de l'aristocratie et a eu d'autres lectures plus conventionnelles.Il voudrait bien terminer rapidement cette affaire pour enfin retrouver femme et enfants.

Au fil des pages, on découvre Morlac amoureux et en homme qui a voulu défendre des valeurs. Je pourrais en dire plus et semer quelques indices mais hélas le bandeau du livre est trop explicite et nous met la puce à l'oreille.

Les descriptions des personnages, ce climat où la guerre est encore présente dans les esprits et dans les cœur et dans cette campagne la population a la conviction qu'on lui a volée ses fils sont rendues à merveille !
Un roman sans fioritures sur la fidélité, et sur la loyauté ( et ce que chacun met derrière ce mot) bien mené! Une belle  surprise...

Il ne se démontait pas. Tout dépenaillé qu'il fût, Morlac tenait tête au juge et lui répondait du tac eu tac.Voilà ce qu'avait produit quatre ans de guerre : des hommes qui n'avaient plus peur, qui avaient survécu à tellement d'horreurs que rien ni personne ne leur ferait baisser les yeux.

Lu de cet  auteur : Immortelle randonnée, Compostelle malgré moi
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...