lundi 19 novembre 2012

Colombe Schneck - La réparation


Éditeur : Grasset - Date Parution : Août 2012 - 212 pages et une impression d'inabouti

Je me disais c'est trop facile, tu portes des sandales dorées, tu te complais dans des histoires d'amour impossible, tu aimes les bains dans la Méditerranée et tu crois qu'une fille comme toi peut écrire sur la Shoah ?  Cette question Colombe Schneck se la pose dans ce roman où elle remonte la mémoire familiale. Durant les soixante-dix premières pages soit presque tiers, elle tourne autour du pot. Vais-je me lancer ou pas ? Dès la lecture du nom de l’auteur,  le souvenir d’un livre m’est revenu à l’esprit, récit autobiographique racontant une enfance dorée et luxueuse.  Ici aussi, Colombe Schneck ne peut s’empêcher à quelques reprises de placer des signes de richesse. Passons car là n’est pas le hic.   
Alors qu’elle est enceinte, sa mère Hélène lui demande de donner à l’enfant le prénom de sa défunte cousine Salomé. Hélène n’en dira pas plus ni mère Ginda . Elle accouche d’un garçon mais son deuxième enfant, une fille, portera ce prénom.  La famille maternelle  Juive est originaire de Lituanie, une famille réduite après la guerre. Ginda et Hélène n'en n'ont jamais parlé, sujet tabou sur lequel on a voulu tourner la page. L’auteure cherche à en savoir plus et découvre les faits. Trois générations déportées : la mère de Ginda, ses sœurs et leurs enfants  Seules les deux grandes tantes de l'auteure en sont revenues vivantes.  La vie de ses deux femmes a eu un coût, celui d'une horreur inimaginable mêlant sacrifice et sens de la famille. 

En  tant que  lectrice et mère, j'ai été émue, interpellée par l'épreuve où sont passées ces deux femmes mais il il  se dégage de ce livre une impression générale de confusion. Si l'on y retrouve des thèmes liés à la Shoah sur la transmission, la peur de voir ressurgir le malheur, je me suis posée la question de savoir quelle était la  finalité de ce roman-témoignage.   En remontant le temps ou en affrontant la réalité, chacun est confronté à  des drames dans sa famille. Mais écrire demande du style, un talent  pour le raconter et intéresser le lecteur.  Je me suis posée la question sur la finalité de ces pages. Purement cathartique ?  
Je n’ai pas la réponse mais il me reste  le sentiment d’un livre inabouti à l'écriture banale où l'auteur n'arrive pas à trouver sa place.  

 

18 commentaires:

Anna Blume a dit…

Je me faisais une joie de lire ce livre avec le Prix Elle.... Encore une déception j'ai l'impression. Je suis d.accord avec tes blablas avec Theoma...la sélection est pour l.instant décevante ; j'avais eu en 2009 BCE plus de belles surprises ou d'orgasmes comme vous dites ! Rires !!!

Françoise a dit…

J'en ai un dans ma PAL depuis un bon moment, ça doit être "Val de Grâce", j'ai bien du mal à l'en sortir.

keisha a dit…

Pas encore de coup de foudre, quoi (je suis plus romantique que toi et Theoma ^_^)

Hélène a dit…

Je l'ai abandonné, j'ai trouvé que cela ne menait à rien. Et le style est franchement trop basique pour moi ! Pas de coup de foudre pour moi non plus !!!

Irrégulière a dit…

Quand il est sorti ce livre me tentait beaucoup, et puis, au final, non...

leslivresdegeorgesandetmoi a dit…

Ce n'est pas une auteure qui me tente et ton avis et d'autres que j'ai pu lire sur ce roman me confirme d'aller voir ailleurs !

Alex Mot-à-Mots a dit…

J'avais lu un de ses romans, celui où elle parle de son père. Je n'avais pas accroché. Intéressant, mais sans plus. Je la préfère à la radio.

Valérie a dit…

J'ai un vrai problème avec Colombe Schneck. C'est la seule auteure à qui j'ai eu envie de mettre des baffes en lisant l'un de ses romans (Val de Grâce, lu dans le cadre du Prix des lectrices de Elle 2009) en me disant qu'elle vivait décidément à des années lumières de mon monde.

Philisine Cave a dit…

Hum, hum, ... I'm dubitative ! (oui très grande pensée philosophique du moment : je me surpasse). Bisous

Yv a dit…

J'avais bien aimé Val de Grâce, mais je n'ai rien lu d'autre d'elle

gambadou a dit…

j'ai bien aimé ce livre. J'ai trouvé qu'il était très "vrai". On sentait que l'auteure n'arrivait pas à trouver sa légitimité au départ et que la découverte de la vie de ses tantes le lui apportait.

Nadael a dit…

Je vais le lire bientôt... pfff apparemment on est loin de l'orgasme!! C'est vrai que les sélections du Elle sont un peu décevantes, mais haut les coeurs, ce n'est pas fini!

Clara a dit…

@ Anna Blume : c'était mal parti... Et puuis parler de son pull en cachemire Cacharel, d'être en vacances les pieds surélevé sur un serviette de grande marque. Je ne comprends pas ce que ça vient faire dans ce livre hum,hum...Je suis devenue allergique à cette auteure.

@ Aifelle : c'est Val de Grâce que j'avais lu...

@ Keisha: là c'est du désamour !

@ Hélè,ne: il était court, je suis allée jusqu'au bout...

@ Irrégulière @ Alex : je ne veux plus entendre parler de cette auteure !

@ George: tu as bien raison !

@ Valerie : pareil !!!Elle vit dans un monde de bisounours luxueux...

@ Philisinne: il y a beaucoup mieux à lire !

@ Yv : ça ne passe pas..

@ Gambadou : pour moi,elle patauge et s'englue...

@ Nadael : oui, haut les cœurs !

liliba a dit…

Pas tentant... et puis ces histoires de famille et ces gens qui se tatouille le nombril... ça me saoule un peu !!!

Géraldine a dit…

Le sujet ne me tentait pas, et ton avis sur le style me donne un autre argument de ne pas me diriger vers ce roman.

canel a dit…

Coucou Clara,
Je DETESTE ce livre ! à tel point que je trouve ça louche, et me demande pourquoi il m'agace autant !?
Mais oui, d'accord avec toi : que c'est vide, plat, nombriliste, fouillis, etc.
Auteur que j'éviterai soigneusement...
Bises.
Canel

Clara a dit…

@ Liliba; du nombrilisme que semble apprécier cette auteure..

@ Géraldine : à éviter ..

@ Canel : un livre fouillis et l'auteure s'attarde encore sur sa personne. Je ne veux plus la lire ! Il existe des livres sur ce sujet douloureux traité avec intelligence, sensibilité. Ici, ressort uniquement une impression de livre raté...

canel a dit…

Oui, et de "récupération" (je n'ose ajouter "facile", mais je le pense) d'un sujet grave...
Bon 31, bisous.
C.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...