mardi 11 juin 2013

Jean-Claude Mourlevat - Silhouette


Éditeur : Gallimard Jeunesse - Date de parution : Janvier 2013 - 221 pages et 10 nouvelles que je ne suis pas prête d'oublier.. 

Le nom de Jean-Claude Mourlevat pour en avoir lu le plus grand bien sur les blogs. Récemment un lecteur de mon blog m’a conseillé par mail de le lire. Hasard des circonstances (que l’on remercie après coup), Theoma et Lucie venaient de publier des billets qui m'avaient mis l'eau à la bouche, Charlotte  faisait du ménage de printemps dans sa biblio et j’ai eu dans les mains ce livre.
Et je suis scotchée ! 

La première nouvelle commence fort, très fort. Une mère de famille apprend qu’un film avec son acteur fétiche aura lieu  près de chez elle et ils recherchent des figurants. Elle écrit, passe un mini-casting et est retenue ! Cerise sur le gâteau, elle apparaîtra avec l’acteur lors d’une scène. Famille, amis, collègues de travail tous sont au courant et  le jour de la sortie du film, ils sont aussi impatients qu’elle. La suite est cruelle. Un uppercut direct. Le ton est donné.

Jean-Claude Mourlevat s’intéresse à des personnes de la vie ordinaire, pas des supers héros non bien contraire, des personnes comme vous ou moi avec des qualités, des défauts et des faiblesses. Il introduit très habilement un grain de sable ou de sel dans leur vie. On est suspendu aux lignes car la chute est un couperet. Pas de l’invraisemblable mais des chutes qui rentrent dans le domaine du possible. Et ça fait mal, ça vrille le cœur car la nature humaine n’est pas si belle que ça.

L’auteur nous le rappelle dans chacune de ces nouvelles avec brio. Une écriture qui nous prend par la main, des textes forts, marquants qui laissent ce goût particulier de l’injustice et de la férocité humaine.
A découvrir absolument ! 
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...