jeudi 3 octobre 2013

Guillaume Siaudeau - Tartes aux pommes et fin du monde


Éditeur : Alma Editeur - Date de parution : Août 2013 -  133 pages et un subtil dosage de douceur, d'ironie sous-jacente et de mélancolie!

Un souvenir d’enfance en décroche un autre : le chien Bobby mort puis le départ de sa mère. Tout s’est enchaîné : avec sa sœur, il n’a pu que constater le penchant de son père pour la bouteille et les coups qui pleuvaient. Puis les boulots alimentaires et son appartement meublé de solitude. Au supermarché, grâce à une boîte de conserves, il fait la connaissance d’Alice. L’amour le submerge, il fait des projets. Arni un collègue devenu ami qui suite à son licenciement sombre dans la dépression et en plus Alice met fin à leur histoire. Et lorsque son nouveau compagnon devient un flingue qu’il ne quitte plus, on a peur que notre narrateur prenne un autre chemin plus grave, plus dramatique.

Encore me direz-vous un livre sur la génération de  trentenaires qui se cherchent, entre l’enfance à quitter et la vie d’adulte à embrasser. Peut-être mais ce court roman met en exergue les rêves brisés, l’emploi précaire et la solitude qu’il faut combler. Pas de pathos mais un humour souvent décalé, une fausse légèreté dans le ton pour nous parler des difficultés, des bulles d’espoir et celles qui adoucissent la vie. Beaucoup de finesse pour faire passer les émotions dans ce roman au goût doux, piquant et tendre.

Si quelques pages supplémentaires auraient été les bienvenues, j’en redemande et vivement un second roman ! Guillaume Siaudeau possède déjà un style affirmé !

Carole n'a rien compris à mon explication. Elle était persuadée qu'elle pouvait faire le ménage là-dedans. En sortant il m'a semblé voir l'ombre de Carole à la fenêtre, un sécateur dans une main et le cœur dans l'autre.

Les billets d'Anne, Jérôme, Le carré jaune

Une lecture de plus pour le Challenge Premier Roman chez  Anne et celui de La rentrée littéraire 2013 chez Sophie Hérisson


24 commentaires:

Dominique a dit…

je l'ai en version numérique mais je ne suis pas parvenue à entrer dedans
il faudra que je refasse un essai

cathulu a dit…

je suis restée un peu sur ma faim !:)

Aifelle a dit…

J'essaierai, sans trop en attendre.

keisha a dit…

des avis divers... mais le titre est bien, non?

sylire a dit…

Un titre accrocheur ! Normalement, je ne devrais pas l'oublier.

Yv a dit…

j'en entends beaucoup de bien, j'avoue une attirance certaine pour les tartes moins pour le fin du monde

zazy a dit…

ton enthousiasme est contagieux, alors, si je le trouve sur ma route, je le lirai

Midola a dit…

Rien que le titre attise la curiosité ! Alors, après avoir lu ton billet on regrette de ne pas déjà l'avoir sous la main.

krol a dit…

Ce titre me fait de l'oeil depuis un moment !

Philisine Cave a dit…

Le titre est franchement sympa et comme Keisha, j'attendrai la bibli. Bisous

Anne a dit…

Je ne sais pas s'il m'en restera autant que Thomas Vinau mais c'étaitune bonne lecture !

Jérôme a dit…

Doux, piquant et tendre, il y a vraiment de ça. Ce fut une belle surprise et ce n'est malheureusement pas toujours le cas avec les 1ers romans.

claudialucia a dit…

C'est tout un art de choisir un bon titre et c'est vrai qu'il est attirant par ce qu'il paraît promettre!

Alex Mot-à-Mots a dit…

Une génération de trentenaires qui se cherchent ? Bof....

Clara a dit…

@ Dominique : je suis friande ce ce type d'humour assez décalé !

@ Cathulu : oui, quelques papes en plus pour combler la satiété : je en disais pas non:)

@ Aifelle : je me suis attachée au narrateur !

@ Keisha : pour un premier roman, il est à noter!

@ Sylire : une lecture qui est agréable même si elle ne me laissera pas un souvenir impérissable (sauf l'écriture). Donc pourquoi s'en priver ?

@ Yv : le titre colle parfaitement au roman : douceurs et tragédie...

@ Zazy : yes:)))))

@ Midola : oh, quel gentil commentaire. Merci!!!!

@ Krol : les premiers tentateurs sont Anne et Jérôme..

@ Philisine : oui !!!

@ Anne : une lecture agréable, savoureuse sur l'instant , oui ! Après certains livres laissent des marque profondes et durables, nous changent également d'autres moins... Mais le plaisir durant la lecture : c'est une partie essentielle de ce que l'on recherche.

@ Jérôme : oui et prendrai plaisir à suivre cet auteur !

@ Claudialucia : oui, un titre très intriguant !

@ Alex : je rajouterai dans un contexte social,économique pas top...

antigone a dit…

Plein de découvertes à faire chez cet éditeur, mais comme je cours après le temps (comme toi on dirait), ce sera sans doute un emprunt de bibli... plus tard, beaucoup plus tard.

Mango a dit…

Il arrive plein de malheurs au personnage, décidément! N'est-ce pas trop triste malgré l'humour? Tu en dis beaucoup de bien, alors peut-être...

fersenette a dit…

Superbe titre et ton billet donne plutôt envie ... :-)

Le coin lecture d'Héloïse a dit…

Le titre m'attire !

Géraldine a dit…

J'aurais tendance à fuir les sujets traités ici en ce moment, mais s'il y a de l'humour décalé, cela pourrait me plaire tout de même.

Clara a dit…

@ Antigone : je cours après du temps pour moi sans rien d'autre... et c'est compliqué!

@ Mango : non justement c'est une vision réaliste avec un humour décalé.

@ Fersenette : le titre est super bien trouvé!

@ Héloïse: oui, il intrigue!

@ Géraldine : je suisfriande de ce type d'humour qui sert génaralement à traiter des sujets graves

dasola a dit…

Bonjour Clara, pourquoi pas? Le titre m'intrigue. Bon samedi.

Fransoaz a dit…

Je lis les fuyants de Dudek et ai à cette occasion lu de la pub pour le livre de Guillaume Siaudeau; vraiment le genre de livre que je voudrais acquérir!

Clara a dit…

@ Dasola : un roman qui permet de un un agréable et bon moment de lecture !

@ Fransoaz : il y a un creuset commun entre ces deux auteurs : l'écriture, le ton, l'angle des thèmes abordés !

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...