lundi 13 janvier 2014

Maylis de Kerangal - Réparer les vivants


Éditeur : Verticales - Date de parution : Janvier 2014 - 281 pages majestueuses pour une ode à la vie!

Simon Limbres passionné de surf est victime d'un grave accident de voiture à dix-neuf ans. Dans un coma dépassé, son état est irréversible. Perfusion lente et profonde d'une lourdeur sourde à ses parents, les mots et les pensées qui s'entrechoquent et se brouillent à la vision de Simon qui semble vivant car il est maintenu en vie grâce à des machines. Mais Simon est cliniquement mort et l'équipe médicale souhaite prélever ses organes dont son cœur pour transférer la vie.

Mais pourquoi ai-je attendu si longtemps pour lire Maylis de Kerangal? Quelle écriture mais quelle écriture sublime! Elle s'approprie les lieux, le temps, ses personnages. Les ressentis sont désincarcérés pour nous foudroyer de plein fouet. Elle fait parler les silences et les recoins, les habite d'une écriture sauvage, maîtrisée et majestueuse, étire les rubans de phrase (mais sans jamais perdre le lecteur) pour y planter et dresser des refuges pour ses personnages si humains, elle nous bouscule et nous fait chavirer.
L'écriture s'orchestre autour de cette transplantation cardiaque. Du chant de douleur des parents à la procédure collective médicale, ce rituel minutieux et ordonné d'une équipe où chaque minute compte, les émotions irradient à chaque page.
Les personnages ne parlent pas, ils murmurent, crient de rage, demandent avec espoir, soufflent ou dictent un mot, halètent d'angoisse. Associés au langage du corps, les espaces réverbèrent la langue, se font échos de l'intensité qui enveloppe ces vingt-quatre heures de l'accident de Simon aux différentes de l'opération. Un travail collectif autour d'un même but où chacun a un rôle précis à jouer, une symphonie orchestrée sans aucune fausse note de permise  : les espoirs du futur receveur se cristallisent et  les parents de Simon approchent l'idée du décès de leur fils.

Nous sommes projetés dans la peau et l'esprit de Marianne ( la maman de Simon), dans celui d'une infirmière ou du coordinateur des greffes ou du chirurgien avec toute leur humanité, et ce sont autant d'émotions qui prennent à la gorge. Entre cette sorte de paix qui nous gagne par les représentations symboliques du cœur, les questions inhérentes de ses parents ( le cœur de Simon qui battra bientôt dans une autre cage sera t-il porteur de l'esprit et du caractère du jeune homme?) et celles  du receveur, la tension fluctue très irrégulièrement, le lecteur est balloté et l'on ressent la situation, on éprouve les sensations des différents personnages.

Maylis de Kerangal évite tout pathos, elle fait fait preuve d'une finesse intelligente et éblouissante par son style, par sa capacité à rendre l'intensité, l'humanité de ce qui gravite et interfère autour de la mort et la vie.
J'ai fait corps avec cette lecture magnifique, puissante et délicate ! Et impossible de choisir un seul extrait... 


39 commentaires:

Theoma a dit…

bon ben... dit comme ça... je suis cuite !

Lor rouge a dit…

Repéré dans le Elle aussi, tentée par ton billet oui, mais le sujet me semble vraiment très dur.

Dominique a dit…

j'ai lu l'article de Pierre Assouline qui lui aussi était très très positif, du coup je note cette auteure que je n'ai jamais lu

gambadou a dit…

Je ne connais pas cette auteure dont on a beaucoup parlé au moment de la sortie de son livre "naissance d'un pont". Devant tant d’enthousiasme, comment ne pas noter ce titre sur ma LAL !

Mango a dit…

A lire par conséquent!

Brize a dit…

Tu en parles magnifiquement bien et j'ai lu ton billet avec beaucoup d'intérêt.
Mais ce n'est pas avec celui-ci que je découvrirai l'auteur (toujours pas lue...) car ce thème médical (oui, je sais, mais pas que, mais quand même, on est à l'hôpital) ne m'accroche pas.

sylire a dit…

Oui, tu en parles très bien. Je n'ai pas lu "naissance d'un pont" car le sujet ne m'attirait pas trop mais je note celui-ci.

Aifelle a dit…

J'aimerais bien la lire, mais pour le moment, ses thèmes ne me disent rien.

Irrégulière a dit…

J'avais été très déçue par son dernier, auquel je n'avais trouvé aucun intérêt... du coup je ne suis pas sûre que cette auteure soit pour moi !

Irrégulière a dit…

J'avais été très déçue par son dernier, auquel je n'avais trouvé aucun intérêt... du coup je ne suis pas sûre que cette auteure soit pour moi !

Nanou a dit…

Bonjour Clara !
De Maylis de Kerangal, j'ai lu Ni fleurs ni couronnes et Dans les rapides, et j'avais aimé son style percutant, le rythme, un ton nouveau. Et puis, cet été, j'ai tenté de lire Naissance d'un pont et j'ai abandonné. Je n'y retrouvais pas ce que j'avais aimé dans les précédents. J'ai lu beaucoup de commentaires positifs sur ce dernier livre dont tu parles. Si je le trouve à la médiathèque, je me laisserai tenter, histoire de ne pas rester sur une déception !

Anne a dit…

Beau titre, mais il faudrait vraiment que j'aie le livre en main pour décider si je le lis ou non (jamais lu ni été attirée par cettr romancière...)

Alex Mot-à-Mots a dit…

Son précédent "Naissance d'un pont" m'était littéralement tombé des mains, alors j'hésite beaucoup.

Nadael a dit…

J'aime beaucoup Maylis de Kerangal. J'ai lu La naissance d'un pont et Tangente vers l'est... évidemment Réparer les vivants m'attend!

Emma a dit…

J'avais beaucoup aimé Tangente vers l'est, mais pour celui-ci le thème me fait un peu peur...Mais tu en parles tellement bien.

keisha a dit…

Je n'ai jamais lu l'auteur, mais ai lu un article fort élogieux sur ce roman. Tu confirmes!!!

zazy a dit…

C'est un auteur que j'aime lire, j'ai déjà noté celui-ci pour un futur achat

antigone a dit…

J'avais essayé avec peu de succès "naissance d'un pont" alors j'hésite un peu... mais peut-être que celui-ci me plairait plus !

Philisine Cave a dit…

Mon dieu, Maylis est de retour : ahhhhhhhhhh retenez-moi ! bisous

Cynthia a dit…

Cette auteure ne me tentait pas du tout avec son histoire de ponts mais là je dois dire que tu as su éveiller ma curiosité :)

Jostein a dit…

Je ne le raterai pas celui-ci. J'ai lu Naissance d'un pont et Tangente vers l'est. Une auteure incontournable pour moi

Eva Sherlev a dit…

J'avais aimé "Naissance d'un Pont" mais sans plus...ton billet donne vraiment très envie de découvrir ce nouveau livre

Binet MClaire a dit…

Bonjour Clara,
ET bien,depuis qq jours, chez moi, en Belgique, je n'arrête pas de découper des critiques tellement positives de ce livre,que oUI, il était déjà ds ma liste des" à lire" à acheter?
DONC, toi, en plus, et bien YESSSSS..à lire en urgence...
je voudrais d'ailleurs pouvoir t'envoyer ces articles de Presse, mais comment faire..?
c'est ds la Libre Belgique( quotidien presse donc) de ce jour, et ds le supplément Lire, de chez eux, du 06/01/2014..voilà, tu sais tout, et que je pense à toi, de la sorte
N'hésites pas si je peux t'aider plus..
Merci à toi Clara, pour tout ce partage

Valérie a dit…

J'hésite encore. Le thème me plaît beaucoup, elle écrit très bien mais j'étais passée un peu à côté de Naissance d'un pont.

Titine a dit…

J'apprécie beaucoup la plume exigeante et intelligente de Maylis de Kerangal. J'ai hâte de lire ce nouvel opus.

Kathel a dit…

J'étais jusqu'alors vaguement tentée par les romans de Maylis de Kerangal... C'est à dire que je ne suis jamais passée à l'acte, mais là, je sens qu'il faudra que je le lise !

Tiphanie a dit…

J'ai lu un article dans Technikart sur ce roman ce weekend, ça m'a bien donné envie de découvrir l'auteur.

Valérie a dit…

Ah mais grâce à ce billet, je me rends compte que je n'tais pas la seule à ne pas être plus enthousiaste que ça concernant Naissance d'un pont.

Asphodèle a dit…

Devant la fièvre qui t'a gagnée et l'émotion de ton billet, je ne peux qu'avoir hâte de la lire ! Pourtant je la contourne depuis deux ans, sans trop savoir pourquoi !!! Là, ce n'est plus possible ! :)

Clara a dit…

@ Theoma @ Cynthia @ kathel @Asphodèle : : j'espère bien sinon je rends mon tablier!

@ Lor rouge : elle s'empare d'un sujet sensible et nous le fait vivre à travers des personnes reliés par ce coeur et c'est beau, ça prend aux tripes, ça interpelle!

@Dominique : avec les auteurs aux phrases longues,fleuves, c'est particulier pour moi. J'aime M-Hélène Laffon mais je me noie dans l'écriture de Marie NDiaye...

@ Gambadou @ Mango @ Sylire : oui !! Il est à lire, faites-moi confiance!

@ Brize @ Aifelle je vais continuer avec cette auteure, j'arriverai à vous décider :)!

@ Irrégulière @ Alex:@ Valérie @ Eva Sherley : j'ai l'impression que Naissance d'un pont a divisé pas mal son lectorat ...

@ Valérie : celui-là je n'ai pas envie de le lire pour le moment..

@ Nanou @ Zazy : j'ai acheté Corniche Kennedy et j'ai déjà hâte de le lire!

@ Anne @ Jostein @ Titine @ Tiphanie : : mes libraires ont beaucoup, beaucoup aimé aussi ( allez, zou, un argument supplémentaire!) et c'est grâce à eux que je l'ai lu!

@ Nadael : super !

@ Emma : merci mais c'est le livre qui est magnifique !

@ Keisha : je confirme !!!

@ Antigone: oui, tu peux me faire absolument confiance!

@ Philisine : heureuse de de déclencher ces cris de joie!!!!!

@ M-claire : j'ai trouvé en ligne beaucoup d'articles de journaux! Lis-le, tu seras estomaquée et éblouie !


MClaire a dit…

oh que oui, je vais le lire, crois moi
je te dirai, ce que j'en pense de toute manière..mais je sais pq cela nous touche, aussi...toi et moi..
merci à toi

Didi a dit…

Bonsoir,
il faut que je découvre cette auteure !
Je viens de l'entendre pour ce livre qui t'a beaucoup plus à la grande librairie, je suis convaincue.
Bisous

Fleur a dit…

Elle était dans La Grande Librairie jeudi. Ton billet m'a convaincue de lire son roman.

Clara a dit…

@ Didi @ Fleur : je n'ai pas vu LGL mais ce livre j'en ai encore parlé hier à des personnes, et avant-hier et encore avant.
J'en parle autour de moi sans arrêt !

Aliénor a dit…

Une auteure qu'il faut que je découvre !

liliba a dit…

Il faut vraiment que l'écriture touche au sublime pour que je rentre dans un tel sujet...

luocine a dit…

je l'ai lu et beaucoup apprécié .

Leiloona a dit…

J'ai retrouvé ton billet ! Hop, je le mets en lien chez moi car j en'avais trouvé aucune chronique via google ...

Moka a dit…

Subjuguée par cette plume tranchante et sublime. Quel texte magnifique. Un vrai beau coup de coeur estival.

http://aumilieudeslivres.wordpress.com/2014/08/18/reparer-les-vivants-maylis-de-kerangal/

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...