jeudi 13 mars 2014

Hollis Seamon - Dieu me déteste

Éditeur : La belle colère - Traduit de l'anglais (Etats-Unis) par Marie de Prémonville - Date de parution : Mars 2014 - 277 pages et un hymne à la vie !

New-York. Dans quelques jours, Richard aura dix-huit ans et pour l’heure, il voudrait vivre comme un adolescent. Sortir, s’amuser, rencontrer des filles et que personne ne rentre dans sa chambre sans frapper. Sauf que la chambre de Richard se situe à l’étage à des soins palliatifs. Un service pour des personnes dont la mort approche.

Dit comme cela, on pourrait s’attendre à un livre affreusement triste et morne mais des les premières pages, le ton est donné. Aucun pathos ou aucune mièvrerie même si Richard sait que son prochain anniversaire sera le dernier. Il possède une rage alimentée par celle de la révolte légitime et par la volonté de vivre intensément. Entre sa mère qui le couve, son lit, son fauteuil roulant et son cancer en phase terminale, Richard trouve cette force incroyable de regarder les choses en face sans s’apitoyer sur lui-même. Avec son humour caustique et ironique, il brave la mort. Et il y a Sylvie la seule autre adolescente du service. Ils se comprennent et à eux deux, ils vont plus que bousculer la routine.
Et on se prend des claques ! Avec sa lucidité, son humour qui est sa carapace contre la peur et sa meilleure arme, Richard nous interpelle et nous donne une leçon de vie. Celle de ne jamais baisser les bras, d’admettre ses erreurs mais surtout celle de s’accrocher.

J’ai souri,  j’ai été émue, j’ai ressenti de la tendresse mêlée à de l’admiration et à de l’affection, j’ai eu envie de crier à l’injustice.
Des personnages humains terriblement attachants (même le père de Sylvie rongé par la colère) mais jamais caricaturaux. Et même si la fin est un tantinet gentille, je ne suis pas prête être d’oublier ce roman qui résonne comme un hymne à la vie ! A lire et à faire lire aux adolescents. 

 "Tu es là pourquoi? ". Et là, je fais mes grands yeux innocents et mon air sérieux, et je réponds : "j’ai un DMD." Là, le type me regarde bêtement en faisant "hein ?", et j’enfonce le clou : "un DMD. C’est un acronyme." Il y en a qui ne savent même pas ce que c’est, alors j’attends une seconde, et je balance "DMD, comme dans Dieu me déteste". C’est assez pertinent, comme diagnostic, vous ne trouvez pas ? Pour moi, pour Sylvie, pour tous ceux de notre âge qui atterrissent dans un endroit de ce genre après ce que nos épitaphes appelleront "un courageux combat contre le…" (au choix).

Les billets de Cathulu, Lasardine

23 commentaires:

cathulu a dit…

à faire lire à tout le monde !:)

Louise a dit…

Si par hasard je le trouve je le lirai; mais ça me fait penser à Nos étoiles contraires que je n'avais guère aimé.

lasardine a dit…

et bien moi aussi je parle de ce titre si juste et si bouleversant aujourd'hui!
moi non plus je ne vais pas oublier Richard Casey de sitot! J'ai vraiment aimé ce moment passé avec lui, et surtout le ton de l'ensemble et la réfexion proposée à l'entourage de ces patients si particuliers...

keisha a dit…

Je n'ai pas lu nos étoiles contraires. Cela y ressemble?

Clara a dit…

@ Cathulu : oui!!!! un livre à partager entre les générations!

@ Louise @ keisha : il sont différents ! Dans nos étoiles contraires ( destiné à un public ado en priorité), l'accent était mis plus sur l'émotion. Ici, il y de nombreuses réflexions poussées sur les comportements adulte et ados face à la mort , de l'humour caustique, pas de sensiblerie... Je le conseille vivement !

@ Lasardine : j'ai ajouté ton billet Ma Sardine!

Aifelle a dit…

J'allais demander si on pouvait le lire même si on n'était plus ado, mais Cath a répondu ;-) Autant "nos étoiles contraires" ne m'attirait pas, autant celui-ci me fait envie.

Noukette a dit…

Je le commence aujourd'hui, j'ai hâte !

Dominique a dit…

je ne suis pas tentée par le roman mais je dois dire que le titre est excellent

m2prem a dit…

Je conseille ce livre à tous et à toutes... même à ceux qui ont traversé la maladie d'un proche, un comble! (c'était mon cas juste avant que je traduise ce livre)
C'est une très belle aventure, pleine de lucidité, d'humour, de tendresse. On termine les larmes aux yeux ET le sourire aux lèvres. Les livres qui émeuvent, ça ne se rate pas! (et merci pour ce bel article très juste)

antigone a dit…

Je suis d'accord, on a envie de transmettre ce livre... Si j'avais su, on aurait pu faire un trio, mon billet est prévu pour demain !! ;)

In Cold Blog a dit…

Non seulement le traitement du sujet semble intéressant, mais il s'agit d'une maison d'édition que je ne connais pas. Et, ce qui ne gâche rien, l'objet livre a l'air de qualité ; j'aime beaucoup la couverture "à l'anglo-saxonne".
Je note donc précieusement.

Irrégulière a dit…

Malgré tout, je pense que je suis beaucoup trop angoissée pour le lire !

liliba a dit…

Coup de coeur pour moi ! billet bientôt !

luocine a dit…

quel titre!
j'ai bien envie de le lire ..
merci pour cette découverte
Luocine

Jérôme a dit…

Lecture prévue la semaine prochaine...

zazy a dit…

Je vais attendre un peu pour lire ce livre. Etre un peu moins à fleur de peau

Fransoaz a dit…

Le titre provocateur et le thème de la fin de vie m'attirent.

Philisine Cave a dit…

Liliba a essayé de me le refiler : elle l'a adoré ! Je lui ai dit que je le prendrai plus tard car j'ai d'autres lectures obligatoires. Bisous

Philisine Cave a dit…

Rectif : Cathulu me l'a offert mardi (on s'est vue pour la première fois) donc je l'ai et vais pouvoir le savourer comme il se doit. Je plane en ce moment, c'est du délire!!!!

krol a dit…

Le sujet est poignant !

Clara a dit…

@ Aifelle : deux livres différents!

@ Noukette: tu vas être touchée-coulée..

@ Dominique : un titre choc en effet !

@ m2prem : à lire par tous, on peut qu'en ressortir plus fort ! Merci pour votre commentaire !

@ Antigone : mince...

@ ICB : il s'agit d'une nouvelle maison d'édition !

@ Irrégulière : tu es certaine ?

@ Liliba : ce livre va plaire !

@Luocine : il est à lire!

@ Jérôme : bonne lecture !

@ Zazy : oui...

@ Fransoaz : tu ne pourras qu'aimer !

@ Philisine : bonne lecture Miss Aéroplane:)!

@ Krol : oui mais traité sans la moindre trace pathos !

Cristie a dit…

Comment résister ! Moi aussi je veux couler !

Cajou a dit…

Maintenant que j'ai lu ce roman et réussi à écrire mon billet, je viens lire les avis des autres afin de rester encore un peu dans le royaume de King Richard.

Je me retrouve tout à fait dans ton billet, dans les émotions ressenties (la maman m'a bcp émue, l'oncle aussi, et les infirmiers, bref tous ou presque).

Par contre, pour la fin, je ne l'ai pas trouvé "gentille"... SPOILER pour ceux qui n'ont pas lu, arrêtez de lire ici.......
Le fait que Sylvie se réveille, c'est peut-être un peu gentil, mais personnellement, quels que soient les derniers mots de richard, je pense néanmoins qu'ils restent tous les deux condamnés à très court terme...

Au plaisir de te lire,

Cajou

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...