samedi 14 février 2015

Larry Tremblay - L'orangeraie

Éditeur : La Table ronde - Date de parution : Février 2015 - 180 pages bouleversantes mais nécessaires...

Nous sommes dans un pays du Moyen-Orient qui n'est jamais nommé. Amed et Aziz sont des jumeaux âgés de neuf ans et vivent dans l'orangeraie familiale où la vie s'écoule paisiblement. Tout bascule quand une bombe tue leurs grands-parents. Car Soulayed vient voir leur père Zahed avec son discours sur les ennemis. Ceux qui envoient bombes et missiles pour détruire les habitations et verser du sang. Mais il a apporté également une ceinture d'explosifs. Et il demande au nom de l'honneur qu'un des jumeaux franchisse l'autre côté de la montagne muni de la ceinture pour tuer les ennemis présents.

Le père doit choisir lequel de ses enfants mourra. Nous sommes projetés dans la guerre. Une guerre où ceux qui se sacrifient en laissant les ennemis morts deviennent des martyres. Amed et Aziz savent ce qu'on attend de l'un d'eux tout comme leur mère. Qui des jumeaux l'effectuera? Je n'en dis pas plus sur l'histoire.

Je n'ai jamais mis autant de temps pour lire deux cent pages. J'ai dû m'arrêter très, très souvent partagée entre l'envie de continuer et les uppercuts reçus tellement j'étais abasourdie et tellement j'avais mal.
Ce livre n'est pas un récit sur la guerre car l'auteur ouvre la boîte des questions. On ne choisit pas le pays où l'on vient au monde, le contexte politique et culturel, le poids de la religion. Qu'aurions nous faits ? Aurions-nous obéi à Soulayed au nom de la vengeance, oppressés de voir notre pays ravagé, nos familles tuées?

Larry Tremblay nous décrit une histoire qui semble  quasi inhumaine  tant elle est cruelle, poignante. Et la tension qui se dégage de roman est très forte avec de nombreux renversements de situations.
Avec une écriture poétique où chaque mot est pesé, l'auteur réussit à nous questionner sur ce que les hommes sont capables de commettre au nom d'un Dieu, sur ce qu'on peut avoir comme version du bien et du mal selon où l'on vit. Mais les mensonges, la manipulation sont présents partout dans le monde comme la culpabilité et la souffrance.
L'auteur aurait pu choisir de finir son roman en continuant la guerre mais non, il s'agit de l'espoir de la paix dans un autre contexte avec l'un des jumeaux.

Un coup de coeur qui fait saigner notre coeur mais une lecture essentielle et nécessaire. Un roman puissant et bouleversant qui s'est ancré à moi à tout jamais... A lire absolument !

Je te parle avec de la paix dans mes mots, dans mes phrases. Je te parle avec une voix qui a sept ans, neuf ans, vingt ans, mille ans. L'entends-tu?

Les billets de Hop sous la couetteKarine:)

Un énorme merci à Julien ( librairie Dialogues à Brest) pour ce conseil de lecture.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...