dimanche 18 mars 2012

Cypora Petitjean-Cerf - La belle année


Éditeur : Stock - Date de parution : Février 2012 - 317 pages plaisantes.

Tracey, onze ans,  habite dans une banlieue en région parisienne. Intelligente et vive, elle doit composer avec une mère méprisante et de surcroit enceinte, un beau-père d’origine japonaise qu’elle n’aime pas et un père qui vit dans bulle où les phobies sont nombreuses. Sans compter que cette année, Tracey entre au collège.

Dans ce roman, la narratrice est Tracey et  c’est elle qui  nous raconte son quotidien de jeune collégienne en banlieue. Car Tracey a effectué sa rentrée en classe de sixième où elle retrouve son meilleur ami Cosimo et ceux qui jouaient déjà aux caïds en primaire. Dotée d’une forte personnalité, Tracey est autonome.Heureusement car sa  mère ne lui montre aucun signe d’amour  et l’humilie dès qu'elle en a l'occasion. D’ailleurs, je me suis demandée comment son compagnon pouvait la supporter tant elle est amère et désagréable. Tracey va souvent voir son père qui habite tout près. Là aussi, elle n’a pas gagné à la loterie… Son père ne quitte pas son appartement sans vie sociale ou presque. En une année beaucoup de choses vont changer dans les amitiés et dans les liens familiaux.  D’une nature à être sur ses gardes, Tracey va laisser, petit à petit, tomber son armure.

Un brin espiègle, Tracey nous raconte avec humour et entrain sa vie. Il s’agit d’une lecture plaisante où l'environnement, les relations sont bien décrites (mais qui pour autant ne me laissera pas  un souvenir impérissable). De cette auteure j’ai nettement préféré Le  musée de la sirène et  Le corps de Liane. 

Prier ne changera pas la fin du livre mais, puisque la religion permet de demander l’impossible, autant ne pas se priver. C’est l’un des avantages de la foi.

Les billets de Cathulu, Leiloona
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...