samedi 24 mars 2012

Polisse



Film de Maïwenn avec Marina Foïs, Karine Viard, Joey Starr, Frédéric Pierrot, Karole Rocher

Synopsis : Le quotidien des policiers de la BPM (Brigade de Protection des Mineurs) ce sont les gardes à vue de pédophiles, les arrestations de pickpockets mineurs mais aussi la pause déjeuner où l’on se raconte ses problèmes de couple ; ce sont les auditions de parents maltraitants, les dépositions des enfants, les dérives de la sexualité chez les adolescents, mais aussi la solidarité entre collègues et les fous rires incontrôlables dans les moments les plus impensables; c’est savoir que le pire existe, et tenter de faire avec… Comment ces policiers parviennent-ils à trouver l’équilibre entre leurs vies privées et la réalité à laquelle ils sont confrontés, tous les jours ? Fred, l’écorché du groupe, aura du mal à supporter le regard de Melissa, mandatée par le ministère de l’intérieur pour réaliser un livre de photos sur cette brigade.

Après avoir vu La taupe où je me suis mortellement ennuyée (j’en étais arrivée à compter le nombre de fois où la personne assise devant moi trifouillait son pot de pop-corn), puis plus récemment La vie d’une autre que j’ai moyennement aimé ( pas de quoi pousser des cris d’enthousiasme), j’ai été scotchée à mon canapé par Polisse.
Réalisé par Maïwenn, ce film raconte la vie de la Brigade de Protection des Mineurs et rend compte du travail difficile de ces policiers. Celui d’aider et surtout de préserver face à des adultes dans toutes sortes de situations. Entre l'esprit de groupe, les engueulades, la tension à évacuer et la camaraderie, on suit leurs activités au quotidien. La violence revêt plusieurs formes et oui, il y a des scènes qui ne sont pas faciles, c'est certain. J’ai été émue, révoltée par ce que des adultes peuvent faite subir  à des enfants (d'ailleurs, qui ne le serait pas?). Mais la réalisatrice a su apporter des touches d’humour ce qui permet de relâcher la pression ressentie durant certains passages. Les acteurs sont  convaincants  apportant crédibilité à l'ensemble.
Un film où l’espoir et la  vocation qui animent ces hommes et des femmes crèvent l’écran ! Mon bémol ira à l’histoire d’amour (très) prévisible et au personnage interprété par Maïwenn.

L'avis de Géraldine
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...