mardi 7 août 2012

Rusell Banks - De beaux lendemains

Éditeur : Actes sud - Date de parution :1999 - 327 pages dont on ne sort pas indemne !

Etat de New-York, la vie de Sam Dent,  une petite ville tranquille est bouleversée quand le bus scolaire conduit par Dolores Driscoll  quitte la route. Un accident où quatorze enfants sont tués. 

Dans ce roman, quatre personnages prennent tour à tour la parole.  Tout d'abord, Dolores Driscoll. Elle qui  toujours conduit le bus, qui assurait elle-même l'entretien du véhicule. Elle repense à ce jour tragique. Conduisait-elle trop vite ? Elle apparaît pour certains comme la coupable idéale mais Dolorès Driscoll est aimée par beaucoup de personnes de la communauté de Sam Dent. Elle devient une femme rongée par la culpabilité.
Billy Ansel a perdu ses jumeaux dans l'accident. La mort a déjà pris sa femme à ce garagiste. Désormais, il n'a pas plus de famille et aucune raison de vivre. Après l’accident, il devient l’ombre de lui-même en sombrant dans l’alcool.
Suite au drame, beaucoup d'avocats New-Yorkais viennent frapper  aux portes des familles endeuillées. Avides d'argent et  faisant miroiter des dommages en tout genre. Billy  tente de convaincre les gens de laisser tomber le procès. Il sait que porter l’affaire en justice divisera la communauté.  L'avocat Mitchell Stephens veut trouver le responsable ou les responsables  : la ville, l'Etat.  Il restera plusieurs mois à Sam Dent déjà pour convaincre les parents de se porter partie civile et  pour mener son enquête. Il s'agit d'un avocat qui semble sincère et qui à travers cette affaire tente de régler lui-même ses problèmes personnels. Dolorès, Billy et Nicolle refusent d’adhérer à cette  idée de trouver un coupable à tout prix et donc à l’appât de l’argent.
Nicolle Burnelle est une rescapée de l'accident. Elle qui avait tout pour devenir Miss America a perdu l'usage de ses deux jambes. A travers sa voix, on se rend bien compte que ce sont ses parents qui avaient ces rêves de notoriété et non Nicolle.  L'adolescente va sortir grandie de cet accident. Son histoire n'est pas rose, on est très loin de la famille modèle (je ne vous  en  dis  pas plus). Et c'est elle qui évitera que procès ait lieu.
Son témoignage est le plus bouleversant, l’accident lui permet de trouver une force dont elle ne s’estimait pas capable.  Grâce à elle, la  ville de Sam Dent retrouvera une forme de tranquillité.

Il s’agit d’un très beau roman où Russel Banks démontre sa capacité extraordinaire à se glisser dans la peau de ses personnages terriblement humains. L'auteur laisse le soin au lecteur de tirer ses propres conclusions. 
Beaucoup de tristesse mais également de la beauté se dégagent de ce livre qui m’a énormément touchée ! Il m'a fallu plusieurs jours pour "digérer" ce roman...

C'est pareil avec les jumeaux, Jessica et Mason. Je peux à peine dire leurs noms sans que la chair de mon cœur devienne comme du fer. Ce n'est pas de l'amertume; c'est ce qui arrive quand on a mangé son amertume.

Lu du même auteur : Lointain souvenir de la peau
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...