mercredi 13 février 2013

Emmanuèle Bernheim - Tout s'est bien passé


Éditeur : Gallimard - Date de parution : Janvier 2013 - 206 pages d'un témoignage  émouvant et puissant ...

2008, suite à un accident vasculaire cérébral, le père de Michèle Bernheim  âgé de 88 ans ne supporte pas de voir ce qu’il est devenu. Un homme hémiplégique qui ne peut plus marcher, qui peine à parler. Il ne se reconnait plus dans cette déchéance physique. André demande à ses deux filles de l’aider à mourir dignement. 

D’emblée, le paradoxe épineux est annoncé. En France quand le corps est arrivé usé, la médecine s’acharne à maintenir la personne en vie. Le droit de mourir dignement est opposé à celui de gagner encore quelques mois ou quelques années supplémentaires. Dans quelles conditions ? Celles de se voir diminuée, dépendante. Bien plus  qu'une demande, André a imposé son choix à ses filles. Elle le comprennent et acceptent. Seule solution,  se tourner vers la Suisse où on pourra l’assister. Il faut tout prévoir, sans oublier de se protéger au cas où. Mais quand André va mieux alors qu’une date est fixée, l’espoir reprend ses droits tout naturellement. André inflexible ne cédera pas. Elles vont mener à bien ce «voyage» caché, organisé clandestinement pour qu’André puisse finir ses jours dignement. Le sort s’en mêle avec un imprévu. Restées à Paris, elles ne savent pas si André va devoir rentrer à Paris. L’appel de Suisse confirmera que tout s’est bien passé.

Pas de pathos mais l’amour de deux filles pour un père. Une complicité père/ fille avec des souvenirs qui vous forgent un caractère. Ce récit est raconté sans aucun porte-drapeau. Un témoignage puissant, émouvant et beau qui soulève la question sur le droit de mourir dignement.

Un grand merci à Dialogues Croisés pour cette lecture.



Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...