dimanche 24 février 2013

Sophie Krebs - Nos pleines lunes



Editeur : Editions Baudelaire - Date de parution : Novembre 2012 - 152 pages

Ils sont deux. Différents par leur vie qui n'ont rien à voir à priori. Tous deux hyper sensibles. Lucas s'applique pour Noël car Lolita viendra. Guirlande de mots et de petits nœuds car elle aime en mettre dans ses cheveux surtout ceux à pois. Laetitia est photographe et le miracle se produit : elle va être exposée dan une galerie. Lucas quelquefois n'en finit pas de la colle, des escargots, des autres et de leurs comportements et il y a les moments où tout va mal. Envie de gratter encore plus le genou écorché. Seule possibilité, penser à Lolita qu'il aime tant et qui a promis de venir. Noël approche, Lucas veut que sa guirlande soit la plus belle, l’appréhension et la nervosité sont palpables.

L’écriture mélodieuse joue avec les mots. La sensibilité à fleur de peau des deux personnes s’y invite comme la poésie. Aérienne pour Laetitia, teintée de peurs et des routines du quotidien pour Lucas. Je n'en dirai pas plus sur ce qui les unit. Mais alors où est mon cri de cœur ? Voilà le problème..
Si j’ai été ferrée et attirée par ces personnages attachants dans les premières pages, j'ai trouvé que par la suite le livre perdait en intensité. Et oui, non seulement j’ai deviné une partie de l’histoire mais en plus quelques petits bémols (pas méchants) sont venus se greffer. Certaines redondances alourdissent le texte ou des passages ( juste quelques phrases) ne collent pas au reste du livre et des questions terre à terre m'ont traversée l'esprit (que voulez-vous, je suis comme ça). Ce livre a été pour beaucoup une belle lecture ou un coup de cœur. Du coup, je me sens le méchant petit canard... 

Le billet d'Anis qui m'a donné envie, d'autres avis sur Babelio


Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...