jeudi 1 août 2013

Laurent Gaudé - Le soleil des Scorta


Éditeur : Actes sud - Date de parution 2006 - 284 pages âpres et splendides ! 

Nous sommes en Italie du sud dans le petit village Montepuccio. Un village où les Scorta sont nés. Une famille qui commence avec Luciano Mascalzone. Petit voyou revenu après quinze années passées sous les barreaux. Son retour sera pour le femme qu'il aimée, une nuit et une journée suffiront à déclencher la vengeance des habitants et sa mort. Sans le savoir, Luciano aura laissé une autre trace. Un enfant qui sera maudit dès sa naissance Rocco Scorta Mascalzone. Premier des Scorta et dont le sang charrie l'héritage de son père. Contrebandier, jouisseur de la vie, l'argent lui amènera le respect. Quand le signes de la mort s'approchent, Rocco le sait et signe un pacte avec le curé et laisse un héritage maudit aux villageois. Il donne toute sa fortune à l'église pour le village et ses trois enfants sans le sou. Le curé les envoie loin de l'Italie. Trois enfants pauvres unis par les liens du sang par ceux de la famille qui iront à New-York et reviendront enrichis à Montepuccio. Le nouveau curé a enterré leur mère dans la fosse commune. Les deux frères et la soeur lui réclament une procession et un enterrement digne des Scorta. Le curé n'en a cure de ce pacte. Leur ami d'enfance Raffaele en les aidant deviendra lui aussi un Scorta et apprendra leur secret. Il travaillent durs pour ouvrir un tabac et sortir de la misère qui leur collent à la peau. Humbles, dignes, tous se marient, ont des enfants et s'établissent dans la vie. Mais le sang parle toujours. Aussi fort que le soleil du sud. La lignée des Sorta, leurs histoire est celle d'une famille heureux d'être des Scorta. Des culs terreux travailleurs porteurs d'un héritage familial lourd mais qui les unit, attachés à leur terre natale et dont le nom est une richesse et une malédiction. Mais changer le destin n'est pas facile quand le sang des Scorta coule dans vos veines.

Roman magnifique où l'écriture âpre, riche de Laurent Gaudé brille comme le soleil de l'Italie, où l'histoire de cette famille faite de malheurs est contrebalancée par des bonheurs, par le labeur de la  sueur et par ce nom des Scorta. Splendide tout simplement ! 

Nous n'avons été ni meilleurs ni pires que les autres, Elia. Nous avons essayé. C'est tout. De toutes nos forces, nous avons essayé. Chaque génération essaie. Construire quelque chose. Consolider ce que l'on possède. Ou l'agrandir. Prendre soin des siens. Chacun essaie de faire au mieux. (...) Quand tu te bats pour quelque chose, quand tu travailles jour et nuit comme un damné et que tu n'as plus le temps de voir ta femme et tes enfants , quand tu sues pour construire quelque chose , tu vis les plus beaux moments de ta vie.

Lu du même auteur : La porte des enfers et Ouragan
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...