mercredi 23 mai 2012

Michelle Richmond - Le carnet de la mathématicienne


Éditeur : Buchet Chastel - Date de parution : Mai 2012 - 416 pages prenantes et très réussies!

Ellie Enderlin presque quarantenaire se retrouvez nez à nez Peter McConnel qui avait été considéré dans un livre comme coupable du meurtre de sa sœur vingt ans plus tôt. Après le décès de sa sœur Lila, une brillante mathématicienne, Ellie avait trouvé en la personne d'Andrew Thorpe, son professeur de littérature, une oreille amicale. Ce dernier en avait profité pour écrire  un livre relatant l’histoire de Lila où il  désignait Peter McConnel, l’amant de Lila, comme le meurtrier idéal.

Lorsqu’Ellie rencontre Peter McConnel , elle voit en premier lieu le meurtrier de sa sœur même si jamais il n‘a été accusé légalement. Ce dernier lui remet le cahier de Lila, un carnet dans laquelle elle consignait ses recherches afin de prouver une conjoncture mathématique. Le carnet s'était volatilisé avec la mort de Lila. Andrew Thorpe professeur de littérature en quête d'une reconnaissance en tant qu'auteur a abusé de la confiance d'Ellie. A partir de ses confidences et  sans son accord, il a publié l'histoire de Lila devenu un vrai succès.  Ellie a alors plongé un peu plus dans le désarroi. Après la publication du livre, Peter McConnel a choisi l’exil. Sa vie de famille a été brisée et il a préferé mettre fin à sa carrière de mathématicien. Lila observait, analysait les évènements avec un esprit cartésien. Et Ellie à son tour va reconsidérer les faits à partir de ce carnet. Est-ce que Andrew Thorpe avait raison  ou alors avait-il accusé un innocent ?
Entre ses propres souvenirs, la recherche des témoins de l’époque et  la mise bout à bout d’éléments, Ellie ouvre d’autres portes qui la conduiront à la vérité. Je n'en dis pas plus !

A mi-chemin entre le roman et le thriller psychologique, ce livre nous plonge dans une histoire écrite avec beaucoup de subtilité  et très  bien menée ! Les conséquences d'un fait d'auteur, la soif de pouvoir, la rivalité professionnelle, la culpabilité, les rapports entre deux sœurs très différentes sont les piliers de ce livre très prenant !  Et conquise, je suis!

En rentrant chez moi, je repensai à ce que Thorpe avait dit, un jour, en cours. La vie n'est pas seulement constituée de personnages principaux et de grands événements.Mais aussi de tout un chacun, de toute choses, dans les interstices.

Le billet de Cathulu
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...