jeudi 31 janvier 2013

Lance Weller - Wilderness


Éditeur : Gallmeister - Date de parution : Janvier 2013 - 335 pages magistrales ! 

1864, Abel Truman vient de perdre sa femme peu de temps après la mort de leur petite fille dont il se sent responsable. La guerre de Sécession qui fait rage sera sa croix et il s'engage aux côtés des Sudistes alors qu'il est originaire du Nord.  La bataille de Wildernesse se prépare. Terrible et sanglante. Gravement blessé, Abel échappe de peu à la mort et doit la vie à une jeune esclave en fuite. Fait prisonnier, il  retrouve sa liberté quand le conflit touche à sa fin. Il décide de partir vers la côte Nord-Ouest des Etats-Unis et de s’y installer. 1889, Abel vit sur la côte Pacifique avec son chien dans une cabane, malade et  mutilé, loin des hommes entre mer et forêt. Deux voyous lui volent son chien pour s’en servir dans des combats de chien et le laisse pour mort. Le vieil homme part sur leurs traces à travers les Olympics Mountains décidé à récupérer son chien.  Hanté par son passé et ses souvenirs, son chemin l’amènera à des rencontres.

Mais quel livre ! Avec une écriture qui fait appel à tous les sens mais aussi aux accents poétiques,  Lance Weller nous immerge aussi bien dans la guerre de Succession que dans la complexité de l’âme humaine ou les descriptions de la nature. A travers le personnage d'Abel Truman, on vit littéralement la bataille de la Wildernesse décrite avec un  réalisme qui prend aux tripes . La camaraderie entre soldats mais aussi les râles d’agonie pour l’une des batailles les plus meurtrières entre hommes d’un même pays. Les autres différences comme la couleur de peau qui engendrent la cruauté ne sont pas oubliées. Les convictions et les contradictions humaines sont dépeintes avec force et justesse. Ainsi de l'aide qu'il  trouvera auprès de personnes différentes, Abel s'engagera sur un chemin où la rédemption l'attend.

Tous les personnage sont importants, la bonté ou la violence humaine prennent à la gorge. Pas de pathos ou de sensiblerie mais un récit riche, ample, ambitieux, absolument maîtrisé.  Lance Weller signe ici un livre magistral porté par une écriture sublime ! La puissance de cette lecture, sa  beauté où la noirceur côtoie la lumière m’ont ébranlée.

Un premier roman impressionnant par tous ses aspects ! Vous êtres prévenus, il s'agit d'une lecture dont on ne sort pas indemne...

Et pour finir, ce bruit passait sur leur crâne avant de redescendre dans  leur nuque et le long de leurs bras, comme la sensation qui lorsqu’une chose d'une importance capitale vient de se produire et que  l'on commence à peine à se rendre compte qu'elle est réellement produite. Une chose accomplie de façon délibérée et sur laquelle on ne pourra plus jamais revenir, et dont l’accomplissement fait basculer le monde.Quelque chose, une grande action apparemment prédéterminée  écrite  d'un seul trait dans les nuages et les ténèbres, mais aussi dans le sang des vivants qui en sont les témoins et dans l'âme de ceux qui ont les yeux pour lire un  tel langage.   

Les billets de Dominique, Jérôme



24 commentaires:

Dominique a dit…

Ce livre m'a totalement enthousiasmé, je ne connaissais la guerre de Sécession qu'à travers des romans plus que romanesques, la bio de Lincoln que j'avais lu m'avait donné envie d'en savoir plus, ici on a tout, l'histoire avec un grand H et des personnages magnifiques
un grand écrivain dont on peut souhaiter qu'il nous offre d'autres romans

Jérôme a dit…

Je te rejoins totalement, un formidable 1er roman à recommander plus que chaudement. Parmi tous les titres parus depuis le début l'année il fait partie pour moi des incontournables !

Clara a dit…

@ Dominique ; époustouflant pour un premier roman ! Je l'ai lu d'une traite et j'ai eu des poisson d'eau dans les yeux .. Un Grand roman, oui !!!! J'espère que l'auteur va continuer sur sa lancée !

@ Jérôme : j'ai eu beaucoup de mal à rédiger mon billet tant ce livre est riche et prenant ! Un incontournable, je suis entièrement d'accord ! J'y ai inséré plein de marque-pages tant il y a des passages sublimes !

Aifelle a dit…

Après Dominique et Petit Sachem, voilà que tu en rajoutes une couche. C'est bien noté et surligné !

cathulu a dit…

Il est dans ma Vertigineuse PAL! Y a plus qu'à !:)

L'or des chambres a dit…

Déjà très tentée par cette lecture tu en rajoutes une couche !!

Alex Mot-à-Mots a dit…

Mais vous semblez unanimes.....

Clara a dit…

@ Aifelle : un roman époustouflant ! J'ai vibré durant la bataille, j'ai eu des larmes aux yeux face à la violence raciale, j'ai été émue, j'ai souri quand Abel parle à son chien ... un arc-en-ciel d'émotions pour un livre lu d'une traite !

@ Cathulu : prévois un peu de temps car il est dur de le lâcher une fois ouvert...

@ L'or ds chambres : c'est un Grand roman basé une l'Histoire d'un pays et de celle d'un homme, je suis complètement conquise !

@ Alex : oui et ce livre mérite les éloges !

Valérie a dit…

Je l'ai déjà reperé celui-là.

keisha a dit…

Je suis sûre que tu lis dans ma tête, là...

Kathel a dit…

Après Dominique, tu donnes vraiment envie de le découvrir, la guerre de Sécession n'est pas si présente que ça dans la littérature américaine... hormis le très très classique Autant en emporte le vent !

Anne a dit…

Si c'est somptueux comme "Le sillage de l'oubli", (et je le sens bien) je vais craquer, c'est sûr !!!

DeL a dit…

Après avoir lu ton avis, je ne peux que le noter !! Merci !

sylire a dit…

Whaouh ! On peut dire que tu es super enthousiaste sur ce coup-là. Je m'empresse de le noter.

Yannick a dit…

Pas eu le temps de découvrir votre chronique du jour que j'essaie de lire chaque soir, mon compte Facebook m'a adressé un message des éditions Gallmeister qui avait identifié votre billet. Ben du coup, demain c'est direction la librairie. Pourtant j'ai du retard...

Asphodèle a dit…

Quel ardeur, je le note en rouge !!! En plus (a priori), j'aime ces Editions....

Une Comète a dit…

Très beau billet et sûrement très beau livre. Je le note !
Bisous

dasola a dit…

Bonjour Clara, j'ai en effet lu le billet très élogieux aussi de Dominique, je le note. Bonne après-midi.

Anonyme a dit…

Pour un premier roman, c'est du lourd! du super lourd même.

!!!!!!!!je l'ai croqué en quatre petits jours (merci au RER, et un grand merci Lance WELLER)

j'ai eu du mal à décrocher, c'est un roman totalement envoutant.

Christophe



Midola a dit…

Décidément, cet éditeur sait s'entourer de sacrés auteurs ! Je note donc.

Midola a dit…

Décidément, cet éditeur sait s'entourer de sacrés auteurs ! Je note donc.

Lystig a dit…

je le guigne à la biblio...

Le Bouquineur a dit…

Je me suis toujours gardé d’utiliser le terme de chef-d’œuvre pour parler d’un bouquin, me méfiant de ce mot trop galvaudé, mais aujourd’hui, j’avoue qu’il m’est difficile de ne pas le considérer comme tel. D’un coup, mais quel coup de maître, Lance Weller vient d’entrer dans la cour des très grands écrivains contemporains.

Clara a dit…

@ A tout le monde : lisez le si n'est pas encore fait !

@ Le Bouquineur : oui on peut utiliser ce terme !

@ Yannick: yes !!!!!

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...