vendredi 12 juillet 2013

David Abbott - Leçons singulières


Éditeur : Rivages - Traduit de l'anglais par Katell Le Fur - Date de parution : 2012 - 295 pages et un premier roman brillant !

Henry Cage un homme d’affaires londonien proche de la soixantaine est remercié après avoir participé à bâtir une société sérieuse. Si son univers s’effondre, Henry ne perd pas son flegme. Divorcé depuis des années, son ex-femme atteinte d’un cancer qui vit en Floride veut qu’il vienne la voir.

Mais avant de découvrir cette situation, le roman s’ouvre sur un accident horrible du genre à vous faire pleurer. Et ensuite, on plonge dans la vie d’Henry. Un homme droit et rigide, l’opposé de son ex-femme pétillante et drôle. Leur fils n’a pas pardonné à Henry (il appelle son père par son prénom) son indifférence et son manque d’affection. En acceptant d’aller en Floride, Henry va apprendre qu’il est grand-père mais surtout ce voyage va lui donner l’occasion de réparer ses erreurs du passé. Un miroir lui est tendu, s’il ne peut pas gommer l’image détachée qui est dans son tempérament, Henry va prendre conscience qu’il n’a pas été toujours aussi parfait qu’il l’aurait souhaité. La carapace se fendille et laisse apparaître des blessures soigneusement cachées.

Au fil des pages, le portait d’Henry se dessine et évolue. Maladroit avec les sentiments et les marques d’amour, il s’agit d’un homme attachant. Encagé dans une droiture dont il n’a pu se défaire, pétri d’intentions respectueuses, il est en décalage avec le monde dans lequel il vit. Un roman subtil tout en pudeur, sensible où les émotions sont déclinées des plus tendres aux plus cruelles. Pas de pathos mais des touches d’humour pour ce premier roman brillant !

Quand tu passes ta vie à façonner la réputation des autres, j'imagine que c'est tentant de finir par se soucier un peu trop de la tienne.

Les billets des tentatrices :  Cathulu, Cuné




4 commentaires:

Anne a dit…

Une tentation de plus, coquine !

Manu a dit…

Comment fais-tu pour nous tenter ainsi ? J'aime ces couvertures !

antigone a dit…

La couverture m'aurait plutôt arrêtée mais pourquoi pas ?

Clara a dit…

@ Anne : un livre passé inaperçu qui vaut grandement qu'on le lise !

@ Manu: dans une vie antérieure, j'étais un démon...:)!

@ Antigone : et en plus trouvé à la biblio !

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...