samedi 6 juillet 2013

Roma Tearne - Retour à Brixton Beach


Éditeur : Le Livre de Poche - Date de parution : Mai 2013 - Traduit de l'anglais (Sri Lanka) par Dominique Vitalyos - 621 pages et un avis mitigé... 

1973, Ceylan. Alice âgée de neuf ans aime être à Sea House chez ses grands-parents. Avec Bee, son grand-père qu'elle aime beaucoup, elle passe du temps sur la plage de Brixton Beach. Un endroit qui semble protégé et hors du temps. Mais la guerre civile éclate et oppose les Tamouls aux Cinghalais. La mère d'Alice Sita est cingalaise et son père Stanley est tamoul. Sita est enceinte, les incidents sont de plus en  plus nombreux violents entre les Tamouls et le gouvernement cinghalais. Stanley décide de partir en Angleterre,   sa famille le rejoindra ensuite

Avec une écriture très sensorielle, on découvre le paradis d'Alice, sa passion de la peinture qu'elle partage avec son grand-père mais aussi les préjugés liés aux origines.  Quitter Ceylan pour Alice est un véritable arrachement. Sa mère a changé et l'Angleterre n'a rien de ce qu'elles attendaient. Heureusement pour Alice, son don en arts plastiques est remarqué par un professeur. Ses parents se sont séparés et Alice adolescente se retrouve avec des responsabilités d'adulte. En 2005, la violence qu'elle croyait derrière elle ressurgit.

Si ce roman décrit la fin de l'enfance d'Alice, la situation à Ceylan avec beaucoup de détails et creuse la psychologie des personnages, j'y ai trouvé des longueurs. De trop même. Mon plaisir a été gâché car sur les 600 pages je me suis souvent ennuyée...


11 commentaires:

Jérôme a dit…

Un avis mitigé sur un pavé, c'est parfait pour moi ;)

Brize a dit…

Pas de chance ! L'ennui dans un bouquin, et en plus quand c'est un pavé ... Rédhibitoire !

Sandrine a dit…

Le résumé ne me tente pas...

Clara a dit…

@ Jérôme: et après tu me oses me dire "tentatrice"...

@ Brize : il a failli subir le jeté par dessus l'épaule..

@ Sandrine : le fait q'il se déroule à Ceylan m'attirait !

Karine:) a dit…

600 pages qui semblent longues... je passe!

antigone a dit…

On ne va donc pas s'attarder...
Tu as été courageuse de le terminer.

Hélène a dit…

Ca sent le mélo interminable, je passe !

Clara a dit…

@ Karine :) : ouaip!

@ Antigone : il a failli subir l'abandon...

@ Hélène : et l'écriture n' a rien d'exceptionnel ( je deviens exigeante)

Mimi a dit…

Je l'avais lu à sa sortie et, après un bon début, je me suis essoufflée et eu beaucoup de mal à finir ... Ce livre ne m'a pas laissé un souvenir impérissable mais est toujours présent dans ma bibliothèque.

Manu a dit…

Zut, je l'avais noté.

Clara a dit…

@ Mimi : oui, et tout ça pour ça au final...

@ Manu : oublie le..

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...