lundi 9 décembre 2013

Keith Scribner - L’expérience Oregon


Éditeur : Bourgeois - Traduit de l'anglais ( Etats-Unis)par Michel Marny - Août 2012- 526 pages et un bonheur de lecture !

Scanlon et Naomi jeune couple de couple New-York déménagent pour l'Oregon à Douglas. Elle est enceinte et lui a obtenu un poste à l'université. Mais Naomi qui avait pour travail d'être nez et de créer de nouvelles effluves a perdu son odorat, son sixième sens si précieux dont elle s'est toujours servie dans la vie. Leur nouvel environnement est différent de la vie citadine. Sablon s'intéresse aux sécessionnistes de cette région et veut écrire sur eux. Naomi retrouve son odorat mais préfère pour le moment de rien dire à Scanlon.

Tout pourrait laisser présager une suite heureuse. Naomi accouche, elle annonce à Scanlon qu'elle a retrouvé son nez et champagne. Mais non. Couvée par Scanlon, elle "respire" à nouveau et noue une relation quasi-fusionelle avec son bébé. Scanlon lui s'implique beaucoup dans un mouvement sécessionniste dirigée par le belle Sequoia. Il y a également  Clay qui veut frapper à coups d'action coups de poing et qui  s'intéresse à Naomi. La relation du couple devient tendue et la titularisation va être difficile car il n'avance pas pas son projet. Et si cette nouvelle vie dans l'Oregon était une erreur ? Les buts de Scanlon et Naomi s'éloignent alors que Douglas devient une marmite bouillante prête à imploser sous l'effet du groupe sécessionniste.

Un roman où les sens et en particulier l'odorat sont très présents dans l'écriture et nous titillent, nous font approcher et ressentir cette histoire de façon particulière. Un roman extrêmement bien construit où la politique agit comme un étau étau sur ce couple au bord de la rupture, où la maternité et la paternité sont creusés, où les erreurs, les prises de conscience jalonnent le chemin de Naomi et de Scanlon qui ne sont pas parfaits.
Keith Scribner n'épargne pas ses personnages entre trahisons et désirs dans un contexte où l'intime, la quête personnelle  et le social se mêlent. Un livre fouillé, hyper intéressant... un bonheur de lecture qui m'a ferrée !

Les billets de Cuné, Kathel, Theoma

18 commentaires:

cathulu a dit…

Mais pourquoi les mouvements politiques dans le romans ne sont jamais dirigés par des laiderons ? :)

Clara a dit…

@ Cathulu : car peut-être parce que dans la vie les politiques sont moches.. :)!

Kathel a dit…

Ah, je suis contente que tu parles de ce roman, il mérite d'être découvert !

Aifelle a dit…

Je l'avais noté chez Kathel, je le surligne, mais ... il je ne fais même plus le compte de ma LAL.

keisha a dit…

Toi et cathulu êtes de vraies malades, je rigole;..(remarque moi je veux ce livre avec Oregon dans le titre)

Galéa sous les galets a dit…

Vous semblez unanimes sur ce roman...

Theoma a dit…

exactement, j'ai senti, ressenti les odeurs !

luocine a dit…

je devrais le noter, mais je désespère un peu d'écluser mon retard, alors je le laisse en deuxième position : "à lire si j'ai un peu plus de temps"
Luocine

Dame ribambelle a dit…

Ce qu'a dit Théoma est exactement ce que j'ai ressenti à propos de ce livre sur Babelio. Beau roman et superbe couverture.

Mirontaine a dit…

ça me changera des odeurs d'huiles essentielles...
;) Des bises!

Alex Mot-à-Mots a dit…

On te sens sous le charme, en effet.

Lor rouge a dit…

Je l'avais noté chez Theoma, mais vu que j'en ai noté pleins depuis j'avais un peu oublié... Je le surlignes alors et rajoute un petit coeur dans mon carnet ;0)

gambadou a dit…

Je découvre ce titre que je note immédiatement !

antigone a dit…

Déjà noté sans doute mais je re re note, au cas où. Ayant moi même perdu l'odorat, le sujet m'intéresse beaucoup...

Clara a dit…

@ kathel : oui !

@ Aifelle : il vaut mieux un LAL bine fournie que pas assez :)

@ Keisha : mais non!!!!

@ Galéa : un ivre dont on a peu parlé, hélas !

@ Theoma : Keith Scribner fait appel à notre odorat et j'aime ça !

@ Luocine : :))))

@ Dame ritambelle : oui la couv' est superbe en plus!

@ Mirontaine : oui !!!

@ Alex : un livre lu d(une traite, c'est dire!

@ Lor rouge : bien l'idée du petit coeur !

@ Gambadou : tu fais bien!

@ Antigone : il faut que tu le lises absolument !

Violette a dit…

ton billet est convaincant!

Clara a dit…

@Violette : merci :)!

Céline a dit…

J'ai beaucoup aimé ce roman ! Le fond politique est très intéressant et les personnages sont très denses.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...