samedi 28 décembre 2013

Léonora Miano - La saison de l'ombre



Éditeur : Grasset - Date de parution : Août 2013 - 240 pages fortes et enrichissantes !

Le clan Mulungo qui vit dans les terres de l'Afrique sub-saharienne voit son village détruire par un incendie alors que douze hommes ont disparu : dix jeunes adultes et deux anciens. "Les femmes dont les fils n'ont pas été retrouvés " sont mises à l'écart du reste du clan dans une case commune. Le clan pense que ce malheur est de leur faute. Les esprits sont invoqués mais sans réponse.

Les Mulongo sont un peuple qui ne connaissent pas l'extérieur du monde. Ils échangent quelquefois avec leurs voisins les Bwele. Le chef Mukano décide d'aller les voir, peut-être auront-ils des informations. De son côté, Ebaye part aussi à la recherche de ceux qui ont disparu sans avertir les hommes du village. Forte de son courage et de sa détermination, elle découvrira que des "hommes aux pieds de poule" des étrangers venus de loin par bateau font le commerce des hommes en traitant avec les Bwele.

Ce roman demande de l'attention, une certaine exigence les premières pages pour se familiariser avec les noms aux sonorités si proches. Ensuite, il suffit d'écouter la plume foisonnante et envoûtante de Léonora Miano. Elle nous immerge dans une Afrique où les croyances, la mysticité régissent le mode de vie du clan Mulongo. Leur naïveté en fera des victimes.
Un roman prenant, fort et enrichissant !

Ebaye n'est pas certaine d'avoir tout saisi. On vient de lui confirmer que, comme elle l'a toujours cru, le monde ne se limite pas aux Mulongo et aux Bwele, même si elle sait que ces derniers sont très nombreux. Ses pas l'ont conduite en ce lieu appelé Bebayedi, un espace abritant un peuple neuf, un lieu dont le nom évoque à la fois la déchirure et le commencement. La rupture et la naissance. Bebayedi est une genèse.



Il s'agit de ma participation pour le challenge de Stephie

22 commentaires:

cathulu a dit…

je crie au complot !:)

keisha a dit…

Mouais, on verra (bien sûr qu'on me l' a vantée , cette auteur)

Aifelle a dit…

J'ai tenté ma chance chez Stéphie, sinon il sera sûrement à la bibliothèque.

antigone a dit…

Pour ma part, je suis tout de suite rentrée dans le roman... mais il faut dire que la rencontre avec l'auteure en Novembre avait sans doute préparé le terrain.
Quelle belle voix d'écriture !
(Cathulu me fait rire ;).)

Martine a dit…

Décidément il est chaudement recommandé par plusieurs blogueuses! Je RE-note! Merci

Stephie a dit…

C'est bon, les complots ;)

Eimelle a dit…

il faudrait que je me décide à découvrir cette auteure!
bon week-end!

Irrégulière a dit…

Il me tente plutôt !

Dominique a dit…

je l'avais noté et il est sur ma liseuse
c'est pire que les PAL les liseuses car ça ne tient pas de place et les lectures s'accumulent

Athalie a dit…

Un très beau livre, un parti pris narratif audacieux, j'ai trouvé, tenter de donner une voix aux déportés de la traite négrière ( qui par définition ne savaient rien de la traite négrière)n'était pas évident. mais Méonora Miano est une vraie voix, y'a qu'à l'entendre chanter aussi ...

zazy a dit…

Je l'ai écoutée sur France Inter dimanche dernier et j'avais noté son livre, tu confortes mon choix

Kathel a dit…

Tu me confirmes que je dois vraiment lire cette auteure (qui a l'air bien représentée dans mes bibliothèques...)

Alex Mot-à-Mots a dit…

Ce n'est pas cette auteure qui avait gagné le Goncourt il y a quelques années ?

Jostein a dit…

Léonora Miano a gagné le Goncourt des Lycéens avec Contours du jour qui vient.
Immersion complète très réussie dans le clan des Mulongo.

Clara a dit…

@ Cathulu : oh tout de suite les grands mots:)!

@ Keisha : j'espère bien!

@Aifelle : oui !

@ Antigone : une écriture très forte mais les noms très similaires m'ont au départ un peu perdue( Cathulu est la reine des complots:))

@ Martine : oui, Re-note!

@ Stephie : merci à toi pour cette rencontre réussie!

@ Eimelle : oui, allez zou:)!

@ Irrégulière : tu aimeras d'autant plus que le statut de la femme est abordé !

@ Dominique : oui, je crois aussi!on a accumule sans s'en apercevoir..

@ Athalie : je sui entièrement d'accord avec toi !

@ Zazy :@ Kathel : oui et re-oui!

@ Alex : Jostein plus rapide que son ombre t'a donnée la réponse dans son commentaire !

@ Jostein : merci d'avoir répondu à Alex ( je n'étais pas disponible hier).

luocine a dit…

ça donne envie
dès mon retour me voilà en train de remplir ma liste..
Mais je me méfie du merveilleux souvent je n'accroche pas.
Luocine

Clara a dit…

@ Luocine : bon retour ! Un livre qu'il faut prendre le temps de lire car il apporte une vision de la traite négrière ...

Yv a dit…

Je ne connais pas du tout, mais j'avoue être désormais assez tenté

Galéa sous les galets a dit…

Il n'a pas passé la pré-sélection Elle je crois...pourtant celles qui l'ont lu l'avaient beaucoup apprécié...tu enfonces le clou

Poppy, Mior et ChupaChups a dit…

le prix ELLE ne viserait-il qu'à récompenser de la Chick-Litt "de haut de gamme" ? ... Pour moi , un Prix doit récompenser une oeuvre forte et singulière, pour l'aider à trouver son public, dans l'idéal...
Très déçue à ce titre que Miano se soit fait doubler par Ozeki, pour ma part...

Poppy, Mior et ChupaChups a dit…

Très déçue pour ma part que Miano se soit fait éliminer par Ozeki !
Ozeki est intéressant et prenant,certes,mais le Miano est sans conteste une oeuvre littéraire de bien plus grande envergure... (à mes yeux du moins !)

Valérie a dit…

Elle était pré-sélectionnée pour le Prix Elle mais le jury de mars lui a préféré le roman de Ruth Oseki.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...