vendredi 8 janvier 2016

Philippe Claudel - L'arbre du pays Toraja

Editeur : Stock - Date de parution : Janvier 2016 - 216 pages  qui m'ont très touchée. 

Au printemps 2012, sur l’île de Sulawesi en Indonésie, le narrateur  découvre le peuple des Toraja. Loin de nos rites funéraires où « l’on gomme la présence de la mort », les enfants morts sont déposés dans le tronc d’un arbre « au fil des ans, lentement, la chair de l’arbre se referme, gardant le corps de l'enfant dans son grand corps à lui, sous son écorcé ressoudée. Alors peu à peu commence le voyage qui le fait de monter vers les cieux au rythme patient de la croissance de l'arbre. » A son retour en France, son meilleur ami Eugène lui apprend qu’il a un cancer et en décède peu de temps après.
Bouleversé, lui qui est âgé d’une cinquantaine d’années, revient sur sa vie : son amitié avec Eugène, ses enfants et sa compagne plus jeune que lui, le temps qui passe et laisse des traces, ceux qui l’ont marqué, notre rapport au corps et à la mort.

Philippe Claudel aurait pu s’embourber dans quelque chose d’assez désespérant mais non. Au contraire, il nous livre un hymne à la vie avec des réflexions très justes sur le sens de la vie, l’amour, les éclats de bonheur. Et j’ai envie de dire que tout naturellement nos propres souvenirs remontent à la surface. 

Avec une écriture poétique et beaucoup de sensibilité, l’auteur nous rappelle que la vie précieuse continue avec ceux qui logent dans nos cœurs comme dans une fabrique intérieure.
Les thèmes et la beauté qui se dégage de ce livre m'ont très touchée ! Une lecture forte et riche d'enseignements.  

Notre vie n'est en rien une figure linéaire. Elle ressemble plutôt à l'unique exemplaire d'un livre, pour certains d'entre nous composé de quelques pages seulement, propres et lisses, recouvertes d'une écriture sage et appliquée, pour d'autres d'un nombre beaucoup plus important de feuillets, certains déchirés, d'autres plus ou moins raturés, plein de reprise et de repentirs. Chaque page correspond à un moment de notre existence et surtout à celle ou celui que nous avons été à ce moment-là, et que nous ne sommes plus, et que nous regardons, si jamais nous prend l'envie ou la nécessité de feuilleter le livre, comme un être tout à l'heure fois étranger et paradoxalement étrangement proche.

Le billet de Céleste

Lu de cet auteur : L'enquête - Le café de l'Excelsior - Le rapport de Brodeck

20 commentaires:

Orzech a dit…

Un livre qui me tente bien parmi tant d'autres de cette rentrée littéraire.

Aifelle a dit…

Je ne savais pas quel était le thème de ce nouveau roman ; je le note, pour un peu plus tard.

Nicole G a dit…

Un auteur méconnu en ce qui me concerne... Il va falloir songer à réparer cette lacune.

Asphodèle a dit…

Ho quelle tentation ! Un de mes auteurs chouchous alors forcément je vais craquer ! Je te conseille vivement Parfums et Les âmes grises mais aussi Meuse l'Oubli...

Noukette a dit…

Pas très gai mais ça a l'air beau, comme toujours chez Claudel...

cathulu a dit…

Toujours pas lu cet auteur, mais pas encore envie de commencer :)

zazy a dit…

Je sais que je l'achèterai car c'est un auteur que j'apprécie vraiment

sylire a dit…

Il me le faut. Ce sera mon prochain achat.

Clara a dit…

@ Orzech : merci de ta venue ! je suis contenta avec ce livre d'avoir renoué avec cet auteur.

@ Aifelle : j'en parle mal car ce ivre m'a beaucoup touchée.

@ Nicole G : oui!!!

@Asphodèle : tu as bien raison de me rappeler ces titres !

@ Noukette : oui c'est très beau et cette écriture, mon dieu : superbe, limpide !

@ Cathulu : :)))

@ Zazy : un auteur phare !

@ Sylire : tu as bien raison.

Stephie a dit…

Il y a longtemps que je n'ai pas lu Claudel, je suis tentée ;)

Gambadou a dit…

Très envie de le lire celui-là !

Anonyme a dit…

C'est l'un des deux seuls romans de la rentrée qui me tentent.

Nadège a dit…

J'ai gardé un très bon souvenir de La petite fille de monsieur Linh et Parfums. L'arbre du pays Toraja me tente beaucoup, je note!

Clara a dit…

@ Stephie :@ Gambadou @ Anonyme @ Nadège : je vous le conseille !

Jérôme a dit…

Le sujet ne m'attire pas du tout mais j'aime tellement l'écriture de Claudel...

Folavril a dit…

Un roman qui se passe en Indonésie, j'ai rarement eu l'occasion d'en lire... Je suis tentée! D'autant plus que j'avais beaucoup aimé Le petite fille de monsieur Linh.

Les Livres de Joelle a dit…

Un livre que j'ai repéré dans cette rentrée de janvier.
Les avis que je lis me confortent dans l'envie de le lire très vite.

Un autre endroit a dit…

Je le lis en ce moment...

L'or rouge a dit…

Mince j'étais passée à côté de ton billet... Philippe Claudel est mon auteur masculin préféré, j'adore son style et son humanité. Celui ci est bien sûr dans ma LAL et il ne devrait pas tarder à être dans ma bibliothèque. J'avais un peu peur que le sujet ne soit trop déprimant mais tu me rassures tout à fait ;0) Et je rajoute ton billet dans vos plus tentateurs, bises

Joseph Vidal-Rosset a dit…

Je l'ai lu très récemment et j'ai beaucoup aimé ce livre de Philippe Claudel. Je lisais un chapitre ou deux chaque soir, car je n'avais pas envie de le finir trop vite; c'était une compagnie agréable. Je trouve que c'est un très beau livre, du début jusqu'à la fin.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...