jeudi 22 novembre 2012

Eric-Emmanuel Schmitt - Les deux messieurs de Bruxelles


Éditeur : Albin Michel - Date de parution : octobre 2012 - 281 pages et  5 nouvelles intelligentes !

Eric-Emmanuel Schmitt nous revient avec un recueil de cinq nouvelle avec un fil rouge l’amour. Ah l’amour, il y a tant à dire ! L’auteur crée la surprise avec la première nouvelle mettant en scène un couple d’homosexuel. N’ayant pas le droit au mariage, les deux messieurs se cachent au fond de l’église lors d’un mariage traditionnel et échangent vœux et promesses. L’avenir les surprend à suivre discrètement le couple marié et leurs enfants dont un auquel ils s’attachent. Ce garçon représente l’enfant qu’ils n’auront jamais. Dans deux autres nouvelles, des sujets d’ordre éthiques sont abordés : l’avortement médicalisé pour cause de maladie, le don d’organe. Enfin, l’amour d’un homme âgé pour son chien nous révèle son histoire marquée par les camps de concentration. L'animal est-il plus humain que l'homme?  Aux premiers abords,  Ménage à trois semble plus légère, détrompez-vous...

On voyage de Bruxelles à Viennes, du 18ème siècle à nos jours. A travers une galerie de personnages dont la psychologie est creusée, Eric-Emmanuel Schmitt nous pose avec sensibilité et finesse des questions sur l’amour sous toutes ses formes et  la vie. Beaucoup d'humanité s'en dégage.

En complément de ces nouvelles, l'auteur  dans le journal d'écriture explique la genèse de ses textes émaillée de réflexions et de questions très, très intéressantes. Et j’y ai surligné des phrases empreintes de sagesse, de philosophie! Ce prologue apporte des éclairages, des ouvertures nouvelles à la réflexion et c’est un vrai bonheur !

Toute sagesse commence par l’acceptation de la souffrance.

La littérature nous met en garde contre les idées simples. En cela,elle agit différemment de l’idéologie qui, elle, tend à chercher l’élémentaire sous la pluralité.
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...