lundi 23 septembre 2013

Alix Ohlin - Inside


Editeur : Gallimard - Date de parution : Août 2013 - Traduit de l'anglais (Canada) par Clément Baude - 363 pages qui m'ont conquise !

1996, Montréal. Alors qu'elle fait du ski, Grace heurte un homme qui veut se suicider. Elle appelle les secours et passe sa journée à ses côtés. Est-ce son métier de psychologue qui a pris le dessus ? Pour être certaine que Tug n'essaiera pas à nouveau de mettre fin à ses jours, elle reste chez lui la nuit. Le lendemain à son cabinet, elle voit Annie une adolescente qui se scarifie . Elle est enceinte et demande conseil à Grace.
2002, New-York, Annie qui se fait désormais appeler Anne veut devenir comédienne  Son agent lui décroche des rôles dans des publicités et  de brèves apparitions dans des séries  télé.  Rien de plus mais elle ne perd pas espoir. Elle recueille chez elle une adolescente Hillary qui a fugué. Celle-ci s'immisce petit à petit dans sa vie.
2006, Mitch psychologue et ancien mari de Grace accepte une mission  pour Iqualit. Une mission en forme de fuite pour faire le point sur sa liaison avec Martine mère d'un jeune garçon atteint du syndrome d'Asperger. Sur place, il fait connaissance de Thomasi dont la mère est dans le coma.

Grace est le pivot de ce roman, tous les autres  personnages gravitent ou ont gravité autour d'elle par son métier ou dans sa vie personnelle.
Ce roman fluctue dans le temps et dans l'espace. Avec Tug nous découvrirons le Rwanda, nous assisterons aux retrouvailles de Grace et de Mitch des années plus tard. Des personnages qui ont forcément changé soit par le cours de la vie non linéaire soit par des rencontres, des actes commis ou non.
Toutes les clés ne nous sont pas données au départ. Le puzzle prend forme  au fil des chapitres qui sont consacrés à chacun des personnages. Habilement, les remords, la solitude, la recherche du bonheur, les échecs ou les douleurs tapies se dessinent en faisant la part belle au travail du psychologue. Des destins qui se croisent, se chevauchent, s'éloignent et autant de mains tendues. Mais l'acceptation de l'aide d'autrui n'est pas sans conséquence tout comme son refus.

L'écriture d'Alix Ohlin émaillée d'humour et jamais plombante nous guide dans ce roman.
Et lorsque l'on  connaît tous les aboutissement de ce livre et tous les thèmes abordés, on est impressionné par la densité de ces personnage si humains et des relations si justement bien décrites ! Conquise je suis ! 

Depuis son divorce, elle avait eu quelques aventures, mais rien n'avait pris. Elle avait trente-cinq ans et se disait qu'après tout elle n''était pas fait pour le mariage - constat qu'elle aurait rejeté, ou du moins considéré  avec soupçon, s'il était sorti de la bouche d'un patient. Le privilège du psy consistait, parfois, à remettre les œillères.

Les avis enthousiastes de Cathulu, Laure, Lou lit là, Mimipinson n'a pas aimé.






Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...